FINALE CAN 2015 / GHANA –COTE D’IVOIRE : (0-0, 8 TAB 9) LES ELEPHANTS TRONENT SUR L’AFRIQUE

ivoiriens_champions(BATA, Guinée Equatoriale) – La Côte d’Ivoire est championne d’Afrique. Après Sénégal 1992, les Eléphants se sont imposé hier, dimanche 8 février, devant les Black Stars du Ghana dans l’épreuve des tirs au but. Les deux équipes étaient en égalité parfaite (0-0) après 120 minutes de jeu.

Comme au soir du 26 janvier 1992, à un tireur près, la finale de la coupe d’Afrique des nations 2015 s’est décidée à l’issue de la fatidique séance des tirs au but.
Les Eléphants de la Côte d’Ivoire, comme il y a 23 ans après, battent les Black Stars du Ghana par 9 tirs au but à 8. 
 
Et pourtant, les Ivoiriens étaient très mal partis en ratant leurs deux premières séries. Wilfried Bony et Gadji Tallo passent à côté. Pendant que les Ghanéens, grâce à Mubarak et Jordan Ayew, prenaient le large. 
 
Mais, c’était sans compter avec la détermination et surtout la baraka de Copa Barry. Il arrête d’abord le tir d’Acquah avant que celui d’Acheampong ne s’envole dans les airs. 
Il fallait alors reprendre à zéro. Seulement, la Côte d’Ivoire venait à reprendre l’ascendant psychologique sur le Ghana qui croyait déjà avoir fini de prendre sa revanche. 
 
Hélas ! La série se poursuit après les cinq premiers tireurs, les équipes restent en égalité parfaite. La loterie se poursuit. La pression monte. Mais les joueurs de champ ne tremblent pas. 
 
Place alors aux gardiens. Razak Brimah s’élance, frappe. Copa Barry qui était parti du bon côté s’interpose. 
 
Le gardien ivoirien qui avait la balle du trophée dans ses jambes, s’écroule de crampes. Mais, il finit par se relever pour inscrire le tir de la victoire. 
La Côte d’Ivoire, 23 ans après, décroche sa deuxième CAN et met fin à la malédiction qui la poursuivait. Rappelons que les Eléphants avaient perdu deux finales aux tirs au but. D’abord en 2006 et en 2012. 
 
La Côte d’Ivoire méconnaissable
 
Toutefois, sur le plan du jeu, les Eléphants ont livré hier, dimanche leur plus mauvaise prestation. Timorés par l’enjeu, les hommes d’Hervé Renard n’ont pas pu produire le jeu qui leur avait permis d’atteindre la finale. Notamment les matches qu’ils ont fait face au Cameroun, mais aussi devant l’Algérie (1/4 de  finale) et Rd Congo (1/2  finale). 
 
Pis, ils ont même été littéralement dominés par une sélection ghanéenne, décomplexée et qui visiblement avait moins de pression. A deux reprises d’ailleurs, les poulains d’Avram Grant vont toucher le montant. D’abord, c’est une frappe d’Atsu (élu homme du match), puis André Ayew (Dédé), élu également le meilleur joueur du tournoi.    
 
FICHE TECHNIQUE
 
Stade : Estadio De Bata (Guinée Equatoriale)
 
COMPOSITION DES EQUIPES 
 
GHANA : Razak Brimah ; -John Mensah, Boye, Afful, Baba ; -Mubarak, Acquah ; -K. Appiah (puis Jordan Ayew, 99ème min), Astu (puis, Frank Acheampong, 117ème min), Gyan (puis Emmanuel Agyemang-Adu), André Ayew
Coach : Avram Grant (Israël)
 
COTE D’IVOIRE : Barry ; -Kanon, Tiéné (puis Kolo Touré, 116ème min), Aurier, Kolo Touré, Bailly ; -Yaya Touré (Capitaine), Serey Die ; -Gervinho (puis Gadji Tallo, 120ème), Wilfried Bony, Alain Marx Gradel (puis Seydou Doumbia, 67ème min)
Sélectionneur : Hervé Renard (France)
 
AVERTISSEMENTS : Serey Dié (15ème min), Siaka Tiéné (58ème min), Kanon (88ème min), Eric Bertrand Bailly (105ème min) et Copa Barry (120ème min +) contre la Côte d’Ivoire 
 
ARBITRE : Bakary Gassama (Gambie)
 
TIRS AU BUT
 
GHANA
Mubarak
Jordan Ayew
Acquah (rate)
Acheampong (rate)
André Ayew
Johnattan Mensah
Adu
Afful
Baba
Boye
Razak (rate)
 
CÔTE D’IVOIRE 
Bony (rate)
Gadji Tallo (rate)
Aurier
Seydou Doumbia
Yaya Touré
Kalou
Kolo Touré
Kanon
Serey Dié
Copa Barry
 
BILAN : La CAN 2015 en chiffres et en lettres
 
Buts et buteurs
Soixante huit (68) buts ont été marqués lors des 30 matches de la phase de poules et des quarts de finale de la CAN Guinée Equatoriale 2015. 45 buts au premier tour. 16 en quarts de finale. 7 en demi-finales. Sur les 31 rencontres, 14 se sont soldées par un résultat nul dont 10 sur le score de 1 à 1.
 
Quarts de finale : 16 buts
Demi-finales : 7 
Total général : 68 buts 
La moyenne générale s’établit à 2,26 buts contre 1,87 à l’issue du premier tour.
 
Tous les buteurs
3. Ahmed Akaïchi (ALG), Thievy Bifouma (CGO), Javier Balboa (EQG),  André Ayew (GHA), Dieumerci Mbokani (RDC)
2. Wilfried Bony, Gervinho, Max Alain Gradel (CIV), Christian Atsu (GHA), Jérémy Bokila, 
1. Nabil Bentaleb, Faouzi Ghoulam, Riyad Mahrez, Islam Slimani, Hilal Soudani (ALG), Aristide Bancé (BUR), Benjamin  Moukandjo, Ambroise Oyongo Bitolo (CMR), Heldon (CPV), Doré Fodébory, Fabrice Ondama, Prince Oniangue (CGO), Seydou Doumbia, Serge Kanon, Yaya Touré (CIV), Iban Edu, Emilio Nsue (EQG), Pierre-Emerick Aubameyang, Malick Evouna (GAB), Kwesi Appiah, Gyan Asamoah, Jordan  Ayew, John  Boye, Mubarak Wakaso (GHA), Kevin Constant, Ibrahima Traoré, Mohamed Yattara (GUI), Modibo Maïga, Bakary Sako, Sambou Yatabare (MLI), Yannick Bolasie, Joël Kimwaki (RDC), Oupa Manyisa, Mandla Masango, Thuso Phala (RSA), Mame Biram Diouf, Kara Mbodji, Moussa Sow (SEN), Mohamed Ali Moncer, Yassine Chikhaoui  (TUN), Emmanuel Mayuka, Given Singuluma (ZAM)
 
But contre son camp
Thulani Hlastshwayo (RSA) contre l’Algérie
 
Pénalties 
7 penalties ont été tentés, 5 ont été réussis, 2 manqués
– Réussis :
Heldon (CPV) contre la Tunisie
André Ayew (GHA) contre le Sénégal
Javier Balboa (EQG) contre le Gabon
Kevin Constant (GUI) contre le Mali 
Javier Balboa (EQG) contre la Tunisie
Dieumerci Mbokani (RDC) contre la Côte d’Ivoire
Jordan Ayew (GHA) contre la Guinée Equatoriale
– Manqués :
Tokelo Rantie (RSA) contre l’Algérie
Seydou Keita (MLI) contre la Guinée
But le plus rapide
Given Singuluma (ZAM) 1’04 contre la RD Congo
But le plus tardif
Gervinho (CIV) 90+4, contre l’Algérie
Javier Balboa (EQG) 90+3, penalty contre la Tunisie
Moussa Sow (SEN)  90+3 contre le Ghana
Gyan Asamoah (GHA) 90+2 contre l’Algérie 
Classement des attaques (après les quarts de finale)
10 : Ghana 
 9 : Côte d’Ivoire
 7 : RD Congo
 6 : Algérie, Congo, 
 5 : Guinée Equatoriale, Tunisie
 3 : Afrique du Sud, Guinée, Mali, Sénégal
 2 : Cameroun, Gabon,  Zambie
 1 : Burkina Faso, Cap Vert
 
Classement des défenses (après les quarts de finale)
1 : Cap Vert, 
3 : Cameroun, Gabon, Ghana, Mali, Zambie
4 : Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Sénégal
5 : Algérie, Guinée Equatoriale, Tunisie,
6 : Afrique du Sud, Congo, Guinée,
7 : RD Congo
 
Les buts par quarts d’heure (avant dernière journée)
  1-15 :   7
16-30 :   6
31-45 :   8
46-60 : 11
61-75 : 18
76-90 : 12
Temps additionnel : 5
Prolongations : 1
Soit 21 buts en première période, 46 après la mi-temps et 1 pendant les prolongations
 
Cartons
81 cartons jaunes ont été distribués et 2 cartons rouges (direct pour l’Ivoirien Gervinho contre la Guinée; le gardien guinéen Naby Yattara contre le  Ghana après un premier carton  jaune)
Cartons par équipes :
0 : Cameroun 
1 : Burkina Faso, Cap Vert 
4 : Afrique du Sud, Congo, Sénégal
5 : Ghana, RD Congo
6 : Gabon, Guinée, Mali
7 : Guinée Equatoriale, Tunisie, Zambie
9 : Algérie, Côte d’Ivoire
 
Le classement de la 5e à la 16e place
  1 : Côte d’Ivoire
  2 : Ghana
  3 : Rd Congo
  4 : Guinée équatoriale
  5 : Congo
  6 : Algérie
  7 : Tunisie
  8 : Guinée
  9 : Sénégal
10 : Mali
11 : Cap Vert
12 : Gabon
13 : Cameroun, Zambie
15 : Afrique du Sud
16 : Burkina Faso

Abdoulaye THIAM

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*