Financement de la route Hamady Hounaré Ourossogui : FMI/ Banque mondiale le Fonds de l’OPEP (OFID) met à la disposition du Sénégal près de 9 milliards

Hamady-Ounaré

Pour un coût total de 35 millions de Dollars US, soit près de 20 milliards de FCFA , l’apport de l’OFID dans la réalisation de ce projet prioritaire représente 42,86% du coût du projet ; le reste étant mobilisé sur les ressources propres de l’Etat à hauteur 15,71% et auprès du Fonds d’Abou Dhabi pour 41,43%.

La remise aux normes de l’axe objet du présent accord, est un volet de l’ambitieux projet de réhabilitation de la route nationale n° 2 sur 337 km, inscrit dans le Plan d’actions prioritaires (PAP 2014-2018) du Plan Sénégal émergent et dont le financement est aujourd’hui entièrement mobilisé.

En réhabilitant le tronçon Ourossogui – Hamady Ounaré sur 52 km, l’Etat du Sénégal se donne les moyens, non seulement d’assurer une meilleure mobilité dans les régions du nord et de l’est du pays (Louga, Saint-Louis, Matam et Tambacounda), mais aussi de positionner la route nationale n° 2 comme un axe d’interconnexion stratégique notamment sur le corridor Dakar-Bamako par le nord.

Cette la réhabilitation de ce tronçon vise à accentuer notre lutte contre la pauvreté par le désenclavement des zones d’impact du projet, tout en accroissant et améliorant sensiblement les échanges avec nos partenaires dans la sous-région ouest-africaine. Elle traduit aussi la vision de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, qui place le développement des infrastructures structurantes notamment celles routières au centre de son action politique.

En participant à la réhabilitation de la route Ourossogui – Hamady Ounaré, L’OFID réaffirme ses engagements à participer au financement du PSE et porte le montant total de ses financements en cours d’exécution à cinquante-six millions deux cent mille (56 200 000) Dollars US soit un peu plus de trente-deux milliards soixante-deux millions (32 062 000 000) de FCFA.

Au demeurant, l’objectif de ce projet est, à moyen terme, de baisser les coûts du transport globalement sur la RN2 notamment par une réduction de la durée des trajets de 6 heures 45 minutes (en 2015) à 4 heures.

Ce projet est une réelle opportunité pour nos partenaires du secteur privé qui y trouveront un argument déterminant pour investir massivement dans sa zone d’influence et favoriser ainsi d’importantes créations d’emplois surtout pour les jeunes.

 

http://www.ferloo.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*