Florent Malouda, en visite à Génération Foot : «Diafra Sakho est sur les pas de Drogba»

En visite à Dakar, l’ancien international français, Florent Malou­da, a fait part de son admiration pour l’attaquant sénégalais de West Ham, Diafra Sakho, auteur d’un bon début en Premier Lea­gue, ponctué du titre de meilleur joueur du mois d’octobre.

Avec six réalisations pour ses débuts, l’international sénégalais est, selon lui, sur les pas de l’international Ivoirien, Didier Drogba.

«Je l’ai croisé plusieurs fois à Metz. J’ai entendu beaucoup de gens parler de son humilité, de sa force de caractère. Ce sont les ingrédients qui permettent de faire une carrière. En Premier League, il conserve la même lucidité.

Il garde ce lien qu’il a avec Thierno (Seydi, son agent). Le même lien que Didier (Drogba) avait à l’époque. C’est quelqu’un qui reste proche de ces gens-là. Il conserve celle cellule. Il a le même mode de fonctionnement et quel­que part cela le protège.

Quand on connaît le succès, il y a beaucoup de jeunes qui changent de situation, de mode de vie», souligne l’ancien coéquipier de Drogba à Chelsea, aujourd’hui au Fc Metz (Ligue 1).

Pour autant, l’ancien milieu offensif des Bleus pense «que ce n’est que le début. Je lui souhaite que du bien, de conserver cet appétit, cette ambition. Pour moi, il n’a pas encore commencé sa carrière. Il faut qu’il regarde toujours plus loin. Je suis heureux de constater qu’il n’a pas de complexe dans un championnat comme la Premier League. C’est valorisant pour beaucoup de gens qui croient en lui».

«Nouer un partenariat durable avec Génération Foot»
Venu sur invitation des dirigeants du Fc Metz, Florent Malouda dira avoir été séduit par les installations de Génération Foot. Il souhaite d’ailleurs s’inspirer du projet pour «apprendre, mais aussi échanger». «En dehors du partenariat, ma présence ici, c’est pour nouer des échanges sur la durée, voir s’il y a une possibilité de travailler ensemble. A cha­que fois que j’accepte une invitation, ce n’est pas un hasard. Je suis un homme d’action. Je viens d’arriver. Pour l’instant, il n’y a rien. Disons que c’est la première pierre qu’on pose aujourd’hui», soutient l’initiateur de One Love Fondation, créée en 2009.

Avouant n’avoir pas eu l’opportunité d’évoluer dans un centre de formation à l’image de Génération Foot, Florent Malouda estime que «ce genre de projet est nécessaire pour multiplier les chances des jeunes. Quand on voit ce qu’il y a ici, ils n’ont rien à envier à ce qui se passe en Europe».

Interpellé sur les propos de l’entraîneur des Girondins de Bordeaux, Willy Sagnol, traitant les joueurs africains de «moins intelligents», l’ancien Bleu s’est refusé de prolonger le débat. «Je n’ai pas de commentaire à faire là-dessus. Après, je connais l’homme et il n’est pas raciste. Maintenant, il y en a qui profitent de ce genre de situation pour continuer à exister. Je n’ai pas ma place là-dedans», dira-t-il.

Pour sa première visite au Sénégal, le natif de la Guyane, qui doit passer quatre jours dans la capitale sénégalaise, espère «rencontrer la population», mais aussi des gens qui sont pour lui «des exemples».

  • Écrit par  Woury DIALLO

wdiallo@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*