Franc CFA: les tensions s’accumulent en Afrique centrale

Le franc CFA utilisé en Afrique centrale traverse, depuis quelques semaines, une zone d’instabilité. L’activité des banques et des entreprises en pâtit. En cause, la gestion des réserves en devises, dans laquelle la France ne joue pas le rôle qui devrait être le sien.

Pénurie de devises, hausse importante des frais de change, sanctions contre des banques ayant enfreint la réglementation des changes, rumeurs et peur d’une dévaluation… Les indices de tensions autour du franc CFA utilisé en Afrique centrale se sont multipliés ces dernières semaines. Six États sont concernés : le Cameroun, le Gabon, la Guinée-Équatoriale, la République centrafricaine (RCA), la République du Congo et le Tchad. Ensemble, ils forment la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac), l’un des deux blocs de la zone CFA – l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) constitue l’autre bloc.

mediapart.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*