Franc-maçonnerie : La part de vérité du rappeur Dip Doundou Guiss

Franc-maçonnerie : La part de vérité du rappeur Dip Doundou Guiss

Influent depuis ses débuts, le rappeur originaire de Grand-Yoff a, avec les aléas du succès, fait face à de vives critiques quant à sa façon d’écrire et de mettre en scène ses vidéos qui frôlent le satanique. Il n’en fallut pas plus pour qu’il soit indexé comme étant apprenti franc-maçon.

Des paroles saignantes conjuguées à des vidéos montrant des choses inconnues du grand public et une ascension rapide telle un « enrichissement illicite » voici ce qui caractérise le meilleur rappeur sénégalais du moment en termes de popularité et d’audience.

Obscur, saignant et sadique : Dip fait du « sale » 

Ces vidéos tournent en boucle sur Trace TV, il draine du monde et reste un mystère. Timide et ouvert avec ses textes, Dip Doundou Guiss est difficile à cerner. Ses « détracteurs » ont dû user de leurs dernières ressources pour finalement l’obliger à se justifier mot pour mot sur ses écrits et ses visuels.

De « Guerre Mondiale » en feat avec le jeune frère de Fou Malade Iss 814 Beats passant par « Cicatrice » qui est à la base un beef avec Karballah de Jah Me Rue, « Funérailles » un morceau dans lequel l’artiste peint les obsèques catholiques de chez lui ( Dip est originaire du Sud du pays), allant jusqu’à « Témanéfi », « Laaf » en feat avec son jeune protégé DopeBoy, « NLMD » et très récemment « Enemy Doundeul », Dominique Preira de son vrai nom intrigue.

Une vidéo lancée sur la plateforme YouTube retrace le côté obscur cultivé par l’artiste. Durant plus de 40 minutes, en voix off, un jeune élucide, selon lui, les signes qui font du jeune rappeur un véritable apprenti franc-maçon.

Dip, ce bien qui entretient exprès le mal

Ces illustrations viennent s’ajouter aux ragots, rumeurs cultivés depuis le début d son ascension mais en deux lamelles, ceci a entretenu le buzz autour du rappeur qui, par la même occasion, a rempli les stades et salles de spectacle, a fait le tour du Sénégal s’est envolé pour Paris et est le sénégalais le plus attendu dans la sous-région.

L’année 2017 a été pour lui jalonnée de réussite. Il connaîtra des concerts à guichet fermé, voyagera découvrir d’autres univers, il montrera d’autres palettes de son talent. Dans sa collaboration avec les jeunes artistes de son label Rep’Tyle Music, il chantonnera plus qu’il ne kickera.

De la douceur dans son approche musicale qui change véritablement de ce qu’il faisait avant. Avec le collectif qui sortit un album gratuit intitulé 221, il fera encore une fois le tour du Sénégal. Accusé coupable des départs de Hakill et One Lyrical du label, jugé « égoïste » par certains fans du rap sénégalais, Dip Doundou Guiss s’accompagne de la nouvelle vague Samba Peuzzi, BM Jaay, DopeBoy et Kanyzii, tous de jeunes inconnus issus du label.

Cet épisode tourné, Dip Doundou Guiss relance ses fameux DipQuinzaine. L’idée, c’est de mettre cette fois-ci une vidéo d’un nouveau single ce, tous les 15 du mois. Dans cette série, l’obscurité qui frôle le satanique revient aux premiers plans. Dip explose son audimat encore une fois, ses vidéos sont vues plus de 2 millions de fois sur Youtube, il excelle et fait jaser.

Entouré de fins connaisseurs, le rappeur communique extrêmement bien. Pour continuer d’être dans la première ligne des cités, comme un Balotelli dans le mode du foot, il appuie là où ça fait mal, sans gants. Dip Doundou Guiss ravive les polémiques, il joue, exprès, avec les nerfs de ses détracteurs.

Il ‘exclut plus de faire des gestes qui attisent les critiques et les soupçons. Comme la foi s’encre dans le coeur et est méconnue des mortels, le rappeur n’hésite pas, il réitère son approche première qui avait trop bien marché auparavant. A l’image des artistes trap du moment, Do surfe sur cette vague et maîtrise ses pirouettes.

Dans cette vague de polémiques aussi, le principal intéressé n’a jamais daigné  piper mot quant aux critiques mieux, il continuait à renforcer ses écrits, plus sombres qu’à l’accoutumée. Invité dans une radio de la place et sous l’insistance de son entourage, Dip Doundou Guiss répond… enfin.

« C’est fou de dire que je suis un franc-maçon »

« Pourquoi être un franc-maçon quand mes parents vivent bien et que je suis en paix et harmonie avec moi-même », tels sont les propos de Dip Doundou Guiss qui botte en touche toutes les remarques à son égard. « Mon niveau de vie ne reflète celui des francs-maçons »,insiste-t-il.

« Nous comprenons pourquoi ils disent que Dip Doundou Guiss est un franc-maçon. Ils veulent me déstabiliser. Dans leurs rêves, il voudrait que mes fans s’écartent et que même quand je suis sur scène, qu’ils me jettent des pierres m’indexant comme un franc-maçon », estime le jeune rappeur.

« Je suis un artiste, je joue avec le second degré, le sixième sens. Au Sénégal, c’est parfois compliqué mais n’empêche nous travaillons et faisons ce qu’ils font faire. Nous voulons captiver les gens, il faut que les gens parlent de nous, qu’on les captive », se démarque-t-il.

In the Spotlight

La Turquie annonce préparer l’invasion de la Grèce

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Délivrant, au congrès provincial d’Eskişehir de l’AKP, un discours sur l’invasion actuelle de la Syrie par l’armée turque (opération Rameau d’Olivier), le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré, le 17 février 2018 : « Ceux qui pensent [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*