Françafrique: Jean-Marie Le Pen présent à l'investiture du dictateur Obiang réélu avec 93.7% des voix.

Le Pen001Françafrique: Jean-Marie Le Pen présent à l’investiture du dictateur Obiang réélu avec 93.7% des voix.Certes, un dictateur qui travail pour son pays,contrairement au fainéant Biya qui ne s’occupe que de sa prostate avec l’argent des Camerounais

Agé de 73 ans, Teodoro Obiang Nguema est arrivé au pouvoir en 1979 par un coup d’Etat, et dirige depuis son pays d’une main de fer. Son régime est régulièrement dénoncé par les organisations de défense des droits de l’Homme pour la répression des opposants, des organisations indépendantes de la société civile et des médias, ainsi que pour l’ampleur de la corruption.

C’est donc fort logiquement qu’il a été “réélu” avec un score de dictateur françafricain avec 93.7% des voix avec un taux de participation officiel de 93,7 %. Le militaire Obiang Nguema est au pouvoir depuis 37 ans après avoir perpétré un coup d’Etat contre son oncle. Suite à sa “réélection” de nombreux habitués des réseaux françafricains ont accouru pour assister à son investiture. L’ex-président du front national, Jean-Marie Le Pen, a fait partie des happy few présents à son investiture vendredi dernier en compagnie notamment des dictateurs françafricains du Congo-Brazzaville et du Tchad.

Afrique Monde: Des dictateurs soutenus et mis en place par les gouvernements successifs français. sans dictateurs françafricains, la France ne vaudra plus rien sur l échiquier international . Que les opposants s’arment de beaucoup de patience sans fin, où alors obter pour la solution Algérienne. Comme personne ne veut mourir, ne reste plus qu’une seule solution, boire un verre d’eau et fermer la bouche, où brailler à souhait. Il n’y a donc pas matière à tergiverser sur la présence de Monsieur Lepen en Guinée Equatoriale. Bien au contraire, l’Afrique a besoin des jeunes front nationaliste comme lui, exactement comme en France, afin de défendre les intérêts du peuple. Halte à l’hypocrisie, il ne faut pas tortiller le cul pour chier droit.

Concernant Obiang Nguema, le magazine Forbes assure qu’il est l’un des chefs d’État les plus riches du monde, avec une fortune estimée à 600 millions de dollars. Des sources officielles l’ont accusé de considérer les biens de l’État comme sa propriété personnelle. Des journalistes du Los Angeles Times* ont découvert des preuves que de grandes compagnies pétrolières étatsuniennes paient des revenus directement sur un compte détenu, sous le contrôle du président, à la Riggs Bank, basée à Washington, D.C.

par SLT- Titre : AM

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*