France : décès de la styliste Sonia Rykiel

SONIA RYKIELCette femme de mode connue pour son soutien au mouvement de libération du corps féminin est décédée ce jeudi, à l’âge de 86 ans.

Sonia Rykiel est morte des suites de la maladie de Parkinson, a annoncé sa fille Nathalie Rykiel, elle aussi femme de mode.

Elle avait popularisé les vêtements souples, en maille.

“Sonia Rykiel a inventé non seulement une mode, mais aussi une attitude, une façon de vivre et d’être. Elle a offert aux femmes une liberté de mouvement”, a réagi le président François Hollande à l’annonce de sa mort.

Fine silhouette noire à la chevelure rousse, l’inventrice de la “démode” avait fait des rayures chatoyantes l’une de ses marques de fabrique.

Avec la “démode”, il invitait chaque femme à refuser les diktats des créateurs pour créer sa propre garde-robe, adaptée à son corps et à sa personnalité.

Elle est née à Paris, en 1930, d’un père français et d’une mère roumaine.

Le soutien-gorge aux oubliettes

Sonia Rykiel avait débuté dans la mode par hasard, lorsque, enceinte de son premier enfant, elle ne trouvait pas de vêtements à son goût.

Elle se mit alors à créer des robes pour future maman, mais aussi des petits pulls moulants vendus dans la boutique parisienne de son mari.

La styliste connut un succès rapide, après que le pull sorti de son imagination a fait la couverture du magazine féminin “Elle”, en 1962.

Six ans plus tard, lors du mouvement de contestation sociale de mai 1968, Sonia Rykiel ouvre sa première boutique dans le Quartier Latin.

Elle soutient ensuite, dans le sillage de ce mouvement, la tendance de ces femmes qui, dans les années 70, venaient de jeter leur soutien-gorge aux orties et de proclamer haut et fort que leur corps leur appartenait.

BBC

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*