FRANCE : FACEBOOK, TWITTER ET YOUTUBE ATTAQUÉS EN JUSTICE POUR RACISME !

twitter youtube facebook sos racismeEn France, Facebook, Twitter et YouTube sont attaqués en justice. Selon plusieurs médias, ces trois réseaux sociaux sont accusés par diverses associations de ne pas assez modérer les contenus et propos racistes des utilisateurs.

Alors qu’il doit faire face à des accusations de manipulation de l’information aux Etats-Unis, Facebook est également dans le collimateur d’associations françaises. Mais il n’est pas seul, Twitter et YouTube sont également pointés du doigt. Pas de manipulation de l’info dans l’Hexagone mais une dénonciation d’un manque de réactivité face aux propos racistes et haineux tenus par leurs utilisateurs.

L’Union des étudiants juifs de France et SOS Racisme, selon PhonAndroid, ont publié un communiqué de pressedans lequel ils indiquent avoir assigné les trois services devant les tribunaux.

« Vu les bénéfices réalisés par YouTube, Twitter et Facebook en France et le peu d’impôts qu’ils paient, leur refus d’investir dans la lutte contre la haine est inacceptable. Le mystère qui plane sur le fonctionnement des équipes de modération des réseaux sociaux empêche toute avancée sérieuse dans la diminution des messages racistes et antisémites. Puisque les grandes plateformes ne respectent ni le droit français, ni même leurs propres conditions d’utilisation, ils devront en répondre devant la justice ». – Sacha Reingewirtz, Président de l’UEJF –

« Malgré un effort dans le traitement lorsque les propos haineux sont signalés par l’association, cette campagne de testing montre le manque de réactivité pour les contenus signalés via le circuit courant, Nous déplorons que les grands acteurs d’internet ne mettent toujours pas en œuvre des moyens suffisants pour protéger leurs utilisateurs des propos lesbophobes, gayphobes, biphobes et transphobes et respecter la législation française en vigueur ». – Gilles Dehais, Président de SOS homophobie –

Pour appuyer leurs propos, les associations ont mené un test sur la réactivité de la modération des plateformes. Selon la loi, ces services doivent respecter ses obligations légales « qui imposent aux hébergeurs de supprimer dans un délai raisonnable les contenus manifestement illicites, et de les signaler au Parquet ».

Or, selon les tests effectués par les deux associations, les trois réseaux sociaux seraient loin de respecter leurs obligations légales. En effet, SOS Racisme et l’UEFJ ont relevé sur 2 mois 586 contenus racistes, négationnistes, homophobes, antisémites, faisant l’apologie du terrorisme ou de crimes contre l’humanité.

« Sur ces 586 contenus haineux signalés, seuls 4% ont été supprimé sur Twitter, 7% sur YouTube et 34% sur Facebook ». – Communiqué de SOS Racisme et de l’UEJF –

Autant dire qu’avec un tel ratio Facebook, Twitter et YouTube sont loin d’être dans les clous. Personne ne sait pour le moment ce que risquent les trois services mais il ne fait nul doute que la sanction ne sera pas suffisante pour pousser réellement ces géants américains à investir dans des équipes pour améliorer la modération des propos.

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina 24

In the Spotlight

Macky Sall, le Gourou de la Mal Gouvernance Familiale, coloniale : ou le Gouverneur-Falsificateur Lave À Grande Eau ses Péchés Originels À Paris et les Dessous contre l’extrémisme Sur Internet. Par Ahmadou Diop.

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

Pour une première fois, le président de la République a choisi d’emprunter le vol régulier d’Air Sénégal pour se rendre à Paris, le mardi 14 mai 2019,  titre  pompeusement  une certaine sarabande moutonnière, empestée, mensongère, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*