France : Pape DIOUF appelle !! Les joueurs issus d'Afrique!! a boycotter une journée de la Ligue 1

pape dioufDans une tribune publié mercredi dans le quotidien “Le Monde”, Pape Diouf appelle “tous les joueurs issus d’Afrique à ne pas prendre part à une prochaine journée de championnat” pour protester contre les propos de l’entraineur de Bordeaux, Willy Sagnol.
Les propos de l’ancien international français de football et entraîneur des Girondin de Bordeaux, Willy Sagnol, sur “le joueur typique africain” continuent de créer la polémique. Dans une tribune publié mercredi 5 novembre dans le quotidien Le Monde, Pape Diouf appelle “tous les joueurs issus d’Afrique à ne pas prendre part à une prochaine journée de championnat”.
>> Lire aussi : Sagnol accusé de racisme après ses propos sur “le joueur typique africain”
Dans une vidéo diffusée en direct lundi sur Youtube par le site du quotidien Sud Ouest, Willy Sagnol se laisse aller sur les qualités des joueurs africains : “pas chers, combatifs et puissants”, ajoutant que “le foot, ce n’est pas que ça. Le foot c’est aussi de la technique, de l’intelligence, de la discipline, il faut de tout. Des Nordiques aussi. C’est bien les Nordiques, ils ont une bonne mentalité.”
“Cette sortie est inscrite dans l’ordre normal de l’époque”, juge Diouf.
“Sans doute, tous les joueurs africains ou africains d’origine, ces félins – connotation animale –, n’ont pas gagné au lycée le premier prix de version latine ou grecque, mais ils sont loin d’être les seuls à être dans ce cas”, poursuit l’ancien président de l’Olympique de Marseille.
>> Lire aussi : Pape Diouf, “la France reste une coquille fermée”
Et de conclure : “Ces joueurs doivent-ils continuer à faire la sourde oreille, à courber l’échine ou doivent-ils, au contraire, en finir avec cette routine qui, à la fin de leur carrière, les exclut de toute forme de responsabilité et donc de présence au sein des instances ? De cette routine, qui, à l’examen, se révèle prise dans un réseau de turpitudes et de similitudes, reliant entre elles cette affaire et celle des quotas ?”

Jeuneafrique.com 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*