France : Procédure de licenciement contre Alexandre Benalla, placé en garde à vue

– Quarante-huit heures après les révélations du Monde, l’Elysée a fini par céder à la pression. La présidence de la République a annoncé, vendredi 20 juillet, avoir engagé « la procédure de licenciement » d’Alexandre Benalla, pour des « faits nouveaux » concernant ce collaborateur de l’Elysée mis en cause après la diffusion de vidéos le montrant frappant un manifestant le 1er mai.

Alexandre Benalla a également été placé en garde à vue vendredi des chefs de violences en réunion par personne chargée d’une mission de service public, usurpation de fonctions, port illégal d’insignes réservés à l’autorité publique et complicité de détournement d’images issues d’un système de vidéoprotection. Le parquet de Paris a en outre cosaisi l’inspection générale de la police nationale (IGPN).
Par ailleurs, trois cadres de la préfecture de police de Paris ont été suspendus, jeudi soir, à titre conservatoire, selon une information du Monde. La sanction disciplinaire serait liée à la transmission à M. Benalla, il y a quelques jours, d’une vidéo filmée le 1er mai place de la Contrescarpe par des caméras de vidéosurveillance.

Le Monde avec France24

 Afrique Monde

In the Spotlight

Un autre immeuble d’Excaf vendu

by Babacar Diop in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

Les temps sont durs pour les héritiers de feu Ben Bass Diagne. Après avoir perdu l’immeuble abritant la RDV, vendu par expropriation, un autre bâtiment leur échappe suivant les mêmes formes. Celui-ci, comme le premier, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*