France : Un million de Français contre l’école de Valls-Belkacem

France_Opposants-au-mariage-homosexuel-rassembles-sur-l-esplanadeLa main tremblotante du Premier ministre et le sourire carnassier de son ministre vont motiver les Français comme jamais… Ce n’est pas moi, ni vous qui le prédisez ! C’est Julien Dray dans Challenges. J’avais écrit, la semaine dernière, à Ludovine de La Rochère pour lui suggérer de lancer les familles dans la rue contre cette terrible réforme de civilisation et d’endoctrinement.

C’est Julien Dray, dont on dit pourtant qu’il est l’une des oreilles très écoutées du président Hollande, qui l’a imaginé et, paraît-il, murmuré à l’auguste oreille. « Si tu ne recules pas sur la réforme des collèges, il y aura, à la rentrée prochaine, un million de personnes dans la rue mobilisées par la droite qui n’attend que cette occasion ».

Cette réforme de l’école risque fort de porter un coup fatal au binôme Valls-Belkacem si cette masse prévisible de Français venaient à battre le pavé pour défendre leur système scolaire déjà fortement mis à mal. Car aux familles de la Manif pour tous vont se joindre tous ceux qui, à gauche, contestent l’essence même de cette nouvelle et énième réforme du collège. Une réforme dont une majorité de Français pense qu’elle est faite pour niveler l’enseignement par le bas.

Plus de latin, plus de grec, les langues qui permettent aux jeunes cerveaux une gymnastique intellectuelle d’une rare intensité ; une seule langue, l’anglais, principalement au détriment d’autres langues européennes dont l’allemand ; des cours d’histoire sans un ordre… historique, où l’on oublie que la France fut d’abord un royaume avant de devenir république, dans un bain de sang parfois génocidaire comme en Vendée. Un collège où l’on étudiera l’islam, donc le Coran, sans que l’enseignement du fait chrétien qui a pourtant construit la France ne soit obligatoire.

Une école où le prof ne sera toujours pas respecté, où les portables continueront à diffuser des films pendant les heures de cours (source : ma petite-fille !), où on continuera d’ignorer le b.a.-ba des valeurs françaises : le salut au drapeau et l’hymne national. Bref, une école qui déconstruit notre histoire commune au profit d’une histoire universelle comme celle des royaumes africains ou des épopées arabes ou je ne sais quoi encore… Une école qui veut éduquer les enfants et non pas les instruire.

Et cette déconstruction révolutionnaire est due à une jeune binationale devenue, par la grâce du prince Hollande, ministre par trois fois en trois ans, dont on peut douter que les valeurs millénaires de la France l’intéressent beaucoup.

Alors oui, Ludovine, il y a là de quoi faire descendre un million, et plus, de Français dans la rue. L’enjeu est aussi capital que le mariage pour tous ou la GPA, car il s’agit de dégénérer une génération de Français, au nom d’une égalité qui n’existera jamais. Le couple Valls-Belkacem est à des années-lumière de la révolution qu’il faut mener pour que l’école redevienne l’instrument que Jules Ferry avait souhaité en son temps. Là, ce couple infernal veut l’insupportable, le nivellement par le bas, sans élite, sans donner aux bons élèves l’occasion de se surpasser.

Alors, oui, enseignants et familles, descendez dans la rue sans attendre la rentrée scolaire que nous concocte le gouvernement de M. Hollande. Et si ce dernier reste fermé à cette expression populaire comme il le fut lors des manifestations de masse contre le mariage homo, eh bien, il faudra envisager d’autre actions plus radicales, comme le refus d’envoyer ses enfants à l’école, ou le renvoi des livres scolaires à leurs éditeurs. Ou encore le refus du corps enseignant de servir d’outils à ce ministère maudit qu’est l’Éducation nationale.

La main tremblotante du Premier ministre et le sourire carnassier de son ministre vont motiver les Français comme jamais… Merci, Julien Dray, de l’avoir compris.

Floris de Bonneville

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*