FRANCOIS HOLLANDE SUR LE MASSACRE DES TIRAILLEURS SENEGALAIS «LES EVENEMENTS DE THIAROYE 44 SONT EPOUVANTABLES…»

THIAROYE 44 - Le Président français, François Hollande, s’est indigné du déroulement des événements, lors de la fameuse nuit de Décembre 1944
THIAROYE 44 - Le Président français, François Hollande, s’est indigné du déroulement des événements, lors de la fameuse nuit de Décembre 1944
THIAROYE 44 – Le Président français, François Hollande, s’est indigné du déroulement des événements, lors de la fameuse nuit de Décembre 1944

Le Président français, François Hollande, s’est indigné du déroulement des événements, lors de la fameuse nuit de Décembre 1944 dans le camp de Thiaroye. Il a  déploré le massacre des tirailleurs  sénégalais avant de rendre les archives officielles  (mémoires) qui retracent les événements de Thiaroye 44.

Dans le cimetière militaire des tirailleurs de Thiaroye 44, l’émotion était à son comble quand le Président français François Hollande a remis les archives officielles à son homologue sénégalais. Dans sa communication Francois Hollande est revenu sur ce douloureux événement du  01 décembre 1944 «Les événements ont eu lieu ici à Thiaroye, en 1944, sont tout simplement épouvantables, insupportables.
J’avais tenu la promesse de venir ici .je voulais réparer une injustice, saluer la mémoire d’hommes qui partaient l’uniforme française et sur lesquels les Français avaient retourné leurs fusils, car ce qui s’est produit, ce fut la répression sanglante», se désole Hollande. Et de poursuivre pour narrer l’histoire de la mutinerie « Depuis plusieurs semaines, leurs arriérés de solde et leurs  indemnités ne leur étaient pas versés. Ils avaient manifesté avant de venir a Thiaroye. Le matin du 01 Decembre 1944, ils ont lancé un cri d’indignation. Les troupes chargées du maintien de l’ordre ouvrirent le feu et 35 tirailleurs sont morts d’après le rapport », a indiqué le président français.
Depuis ce massacre, les interrogations des familles, des historiens demeurent sur le nombre de morts », a ajouté le Président Hollande. «Beaucoup veulent connaître d’abord le nombre exact de victimes et l’endroit où ils furent inhumés qui restent encore mystérieux.
 Les tombes dans ce cimetière sont vierges de tout patronyme comme si ces gens qui ont été tués ont perdu leur identité », a soutenu M. Hollande. Avant d’affirmer : « C’est au nom de la mémoire que j’aimerai vous dire combien  la France  veut exprimer encore sa dette. C’est encore plus pénible de faire le constat de Thiaroye 44. Nous inaugurons ce mémorial dans ce cimetière. J ‘avais promu que la France remettrait une copie de l’intégralité des archives sur cette affreuse tragédie et c’est ce que je vais faire aujourd’hui même au Sénégal », a affirmé le Président à l’assistance.
Macky : « Nous sommes ici sans ressentiment… »
Après avoir reçu la copie des archives, Macky Sall a tenu à rassurer son homologue français : « Nous sommes ici sans ressentiments et je voudrai le dire au nom du peuple sénégalais pour reconnaitre et rappeler notre histoire commune afin que vive la mémoire des tirailleurs et qu’elle soit préservée de l’oubli et l’usure du temps. Nous sommes ici pour commémorer une vérité historique si dure qu’elle ait été . C’est cela le devoir de mémoire », a laissé entendre Macky Sall. Revenant sur les raisons de la mutinerie, le chef de l’Etat dira : « il faut aussi reconnaitre que la revendication de l’égalité de traitement à l’endroit des tirailleurs n’est pas seulement africaine .Nous vous sommes reconnaissants, martyrs de Thiaroye 44, je salue votre mémoire. Reposez en paix».

Moussa THIAM

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*