Fusillade dans un immeuble de la marine américaine à Washington

Fusillade dans un immeuble de la marine américaine à Washington
Fusillade dans un immeuble de la marine américaine à Washington
Fusillade dans un immeuble de la marine américaine à Washington

Le bilan est encore confus mais plusieurs personnes seraient mortes et d’autres blessées, après une fusillade dans un immeuble de bureaux de la marine américaine. Un des tireurs a été tué dans l’assaut. Deux autres seraient recherchés.

La situation est assez confuse dans le quartier de Navy Yard àWashington. Selon les médias américains, plusieurs tireurs ont ouvert le feu lundi matin dans un immeuble de bureaux de la marine américaine, tuant et blessant plusieurs personnes. Selon la chef de la police, un tireur a été tué et deux autres tireurs n’ont pas encore été localisés.

Les premiers tirs se sont produits à 8h20 (14h20 en France). Un tireur a fait feu à au moins trois reprises dans l’un des immeubles de cette enceinte où travaillent quelque 3.000 employés de la marine américaine.

La police et une équipe d’intervention du FBI se sont aussitôt rendues sur place tandis que des hélicoptères survolent le site. Des policiers ont pénétré dans l’immeuble où les tireurs se sont barricadés. Un hélicoptère de la police a notamment déposé un homme en uniforme noir sur le toit d’un des immeubles, a constaté une journaliste de l’AFP. Quelques minutes plus tard, un autre hélicoptère se posait à l’intérieur de l’enceinte.

Impossible pour l’heure de connaître le bilan de la fusillade mais un officier supérieur de l’US Navy a fait état de quatre morts et de huit blessés, dont un policier qui serait dans un état critique. La marine américaine, quant à elle, évoque plusieurs morts et blessés, sans donner plus de précision. «Les services de secours sont sur place», selon la marine qui a ordonné aux employés du site de chercher «un abri sur place». La médecin-chef du Washington Medical Center, Janis Orlowski a évoqué trois blessés graves transportés dans son hôpital: un policier et deux femmes. «Nous pensons qu’il y a d’autres» blessés, a-t-elle indiqué.

À la Maison-Blanche, des conseillers antiterroristes et à la sécurité intérieure tiennent le président Barack Obama informé de l’évolution de la situation.

«Trois coups de feu à la suite ‘Pa, pa, pa’»

«J’ai entendu trois coups de feu à la suite ‘Pa, pa, pa’. Trois secondes plus tard, encore ‘pa, pa, pa’». Au total, il y a dû avoir sept coups de feu. On s’est mis à courir», a raconté Patricia Ward, une employée qui prenait son petit déjeuner dans une cafétéria du premier étage de l’immeuble. Pour entrer dans l’immeuble, il suffit juste de montrer son badge, mais il n’y a pas de détecteur de métaux, selon elle. Un autre témoin, Terry Durham, qui travaillait également dans l’immeuble 197, a raconté sur CNN avoir vu le tireur. «On a entendu des tirs, il est apparu dans le couloir, il nous a mis en joue et tiré au moins deux ou trois fois. On a couru vers la sortie et on a continué d’entendre des tirs à l’intérieur», a-t-elle indiqué. L’homme était «grand», «noir» et portait un fusil, selon elle.

Le site de Navy Yard à Washington abrite le quartier général du Commandant des systèmes navals de la marine américaine (NAVSEA), chargé de la conception et de la construction des navires et sous-marins américains. Il abrite également la résidence du chef d’état-major de l’US Navy, l’amiral Jonathan Greenert.

Le quartier, en reconstruction et situé au bord de la rivière Anacostia dans le sud-est de la capitale fédérale, a été bouclé sur trois pâtés de maison. Des policiers et militaires étaient stationnés à chaque carrefour. Les vols au départ de l’aéroport Ronald-Reagan, situé à quelques kilomètres de là ont été suspendus en raison de la fusillade. Les appareils à destination de l’aéroport pouvaient en revanche toujours atterrir.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*