Gabon : Les voyages présidentiels ont coûté 7 milliards au contribuable gabonais en 2015, les Gabonais ont encore de la chance, comparativement aux voyages de Biya et Dramane Ouattara.

Bongo_AvionDepuis 2009, la fréquence des déplacements à l’étranger du président gabonais Ai Bongo et leur coût pour le contribuable font l’objet de nombreuses spéculations. Des chiffres sont parfois avancés sans qu’on ne sache exactement d’où ils proviennent et ce qu’ils prennent en compte. La facture s’élèverait à plus de 7 milliards FCFA en 2015 selon l’évaluation de l’analyste financier Mays Mouissi.

économiste gabonais est parvenu à cette estimation en compilant les données d’exécutions budgétaires de l’année 2015. Il faut souligner que cette estimation est elle non exhaustive car elle ne prend en compte que les règlements effectués par le Trésor public au titre de la prise en charge des vols présidentiels, les affrètements réalisés par la Présidence de la République et les assurances contractées au bénéfice de la flotte présidentielle.

Ainsi, sont exclus du champ de cette estimation, les charges annexes supportées par le budget de l’Etat dans le cadre des voyages du Président de la République (frais de mission, d’hébergement, de restauration, de locomotion, etc.) qui pourraient vite faire affoler les compteurs.

1 milliard FCFA pour les vols présidentiels en 2015

En se basant strictement sur les dépenses budgétaires exécutées en 2015, l’Etat gabonais a pris en charge les vols présidentiels à hauteur de 1.03 milliard FCFA. L’analyse détaillée des règlements effectués permet de constater 4 lignes d’exécutions budgétaires traitée entre le 23 avril et le 3 juin 2015 qui couvrent les vols présidentiels réalisés au 1er quadrimestre 2015. Au-delà du mois d’avril 2015, aucun règlement de factures portant le libellé « Vols Présidentiels » n’a été effectué par l’Etat gabonais.

Règlement des factures des vols de la Présidence du Gabon (année 2015)

1.5 milliard FCFA pour les affrètements réalisés par la Présidence

Outre les dépenses portant le libellé « « Vols Présidentiels », nous avons additionné les montants alloués aux affrètements (locations d’avions) réalisés par la Présidence de la République du Gabon. Prenant toujours en référence le tableau d’exécution du budget 2015, nous avons identifié 9 lignes budgétaires dont les montants varient entre 39 millions et 560 millions FCFA.

Identifiée comme une des principales bénéficiaires de ces financements, la compagnie aérienne privée Afrijet Business, a obtenu le règlement de ses factures pour un montant de 560 millions FCFA le 6 octobre 2015 via une opération portant le numéro 15074047. Au total, en 2015, l’Etat gabonais a payé 1.45 milliard FCFA pour les affrètements réalisés par la Présidence de la République. L’ensemble de ces dépenses ont été inscrites à la rubrique « 648101 : Dépenses de sécurité et de souveraineté ».

Règlement des affrètements réalisés par la Présidence du Gabon (2015)

5 milliards pour l’assurance des avions du Président

Conformément au code gabonais de l’aviation civile et à la législation aérienne internationale, les avions en services sur le territoire doivent être couverts par une assurance. La flotte présidentielle gabonaise ne fait pas exception. Ainsi la prise en charge de l’assurance multirisque de la flotte présidentielle du Gabon a couté 4.9 milliards FCFA aux contribuables versés principalement à l’Omnium gabonais d’assurance et de réassurance (OGAR).

Prise en charge de l’assurance multirisque de la flotte présidentielle du Gabon (2015)

Les 4 lignes d’exécution budgétaires consacrées au règlement de la police d’assurance multirisque de la flotte présidentielle du Gabon ont été affectées aux rubriques « 615103 : Assurance – avions et équipement aéronautique » et « 648101 : Dépenses de sécurité et de souveraineté ».

Avec mays-mouissi.com – Titre : AM

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*