Génocide en territoire sous « libération nationale » africaine

libération nationale(Les7duquebec.com s’interrogent à propos des luttes de soi-disant libération nationale menées en Afrique par les bourgeoisies nationalistes africaines dirigées par des potentats locaux – criminels de guerre avérés – au service d’une alliance impérialiste ou d’une autre. Luttes de soi-disant « libération » où la paysannerie et le prolétariat local ont servi et servent encore de chair à canon pour défendre les intérêts d’une clique bourgeoise nationaliste contre une, deux, ou trois autres cliques tout aussi sanguinaires et PATRIOTIQUES et affamées de pouvoir et de prébendes. Le texte ci-dessous présente avec force détail, les plans de cliques nationalistes africaines pour mener leurs manigances de remaniement territorial dans la zone du Congo-Ouganda-Rwanda et des Grands Lacs où une clique de criminels de guerre africaine manipulée par un groupe de puissances impérialistes – prépare une agression contre une autre clique de criminels de guerre – ces deux cliques étant dénoncés par une troisième clique dont voici le communiqué que nous diffusons afin de montrer au lecteur le cynisme de tous ces petits politicailleux patriotiques  bourgeois que vous verrez ferrailler aux élections démocratiques bourgeoises pour décrocher la palme du roi de la magouille dans ces pays d’Afrique qui sont tout sauf « LIBÉRÉS » de leurs geoliers.  Robert Bibeau.http://www.les7duquebec.com).

******************************************************************

Quatre-mille militaires rwandais débarquent à Beni et huit-mille militaires ougandais sont massés à la frontière de Kasese :  Les populations congolaises désertent la ville pour la forêt !

Il y a à peine 3 jours, monsieur Honoré Ngbanda a fait une adresse dans laquelle il alertait l’opinion nationale et internationale du plan monté par Kagame, Museveni et «Kabila» http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2859-video-audio-alerte-balkanisation-imminente-de-l-est-de-la-rdc-communication-exceptionnelle-de-m-honore-ngbanda-sur-la-situation-politique-et-securitaire-de-la-rdc-du-mercredi-17-aout-2016.html

Lors de leurs rencontres successives dans le Parc national Queen Elizabeth en Ouganda et à Rubavu auRwanda. Ce plan visait justement à déclencher une vaste opération militaire pour l’occupation effective de Beni et les régions environnantes. Le leader de l’APARECO avait fourni même des détails sur l’inspection de l’aéroport de Beni par des experts militaires rwandais et ougandais, et dont le but était de s’assurer que cet aéroport pouvait bien accueillir des avions gros-porteurs qui devaient y amener des troupes et du matériel de guerre lourd.

Depuis deux jours, plusieurs sources militaires et civiles à Beni ont envahi le site de l’APARECO et la rédaction de l’œil du Patriote pour signaler le débarquement de 4000 militaires rwandais à l’aéroport de Béni depuis ce vendredi 19 août au matin. D’autres sources militaires confirment la présence de 8000 militaires ougandais amassés à la frontière de Kasese prêts à faire jonction avec les troupes rwandaises sur le terrain des opérations en RDC. Des sources bien informées nous précisent que la plus part des 4000 militaires rwandais envoyés à Beni sont choisis parmi les prisonniers dont la majorité est porteur du HIV (virus du sida). Ces « animaux sauvages » lâchés en dehors de leurs cages ont reçu la consigne de violer massivement les congolaises de tous âges : bébé, enfants, jeunes filles, femmes adultes et vieillards !

Ce vendredi 19 août, une réunion technique s’est tenue à Gisenyi au Rwanda où 14 généraux tutsis burundais conduits par le général putschiste NIYOMBARE ont pris part aux côtés des éléments du M23. L’objet de la réunion était de peaufiner les stratégies de coordination des grandes opérations en cours en vue de diversifier les fronts et créer la diversion.

Les populations congolaises de Béni ont commencé à évacuer massivement la ville pour se réfugier dans la forêt où elle sera certainement poursuivie et exterminée loin du regard des témoins gênants ! Cela fait partie du plan en cours d’exécution.

Pendant ce temps, Hyppolite Kanambe, alias Joseph Kabila, alias raïs…, lui, a décidé de fuir Kinshasa où la situation lui échappe progressivement, pour se réfugier à Goma. C’est là qu’il est en train d’installer actuellement son QG au milieu des siens pour mieux conduire la délicate opération de l’étape finale d’occupation et de balkanisation. Car les «3K» ont décidé d’opérer un passage en force, advienne que pourra !

Le Président de l’APARECO lance un appel patriotique à la diaspora congolaise, particulièrement aux patriotes résistants, de procéder à une mobilisation tous azimuts auprès de l’opinion internationale pour la sensibiliser sur la tournure du drame que vit le peuple congolais suite aux massacres de masse perpétrés par les chefs militaires tutsis qui règnent sans partage sur le Rwanda, l’Ouganda et la RDC.

Paris, 20 Août 2016

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/genocide-en-territoire-de-liberation-nationale-africain/

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*