Gestion de la Diaspora : Un fauteuil pour trois mousquetaires Mankeur Ndiaye, Souleymane Jules Diop et Sorry Kaba

Trois mousquetaires Mankeur  Ndiaye, Souleymane Jules Diop et  Sorry KabaDes frictions existeraient entre Mankeur  Ndiaye et  Sorry Kaba. Et il y a quelques semaines, Souleymane Jules Diop a cru le devoir de faire son bilan, six mois après sa prise de fonction, alors que son bilan se confond avec celui de Mankeur Ndiaye auprès de qui il est rattaché.
Le problème est qu’il y a des conflits de compétence parce que trois autorités s’occupent en même temps des sénégalais de la Diaspora. Le Sénégal compte, en effet, un ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye, un Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur, Souleymane Jules Diop, et un Directeur des Sénégalais de l’extérieur, Sory Kaba.  
Trois autorités qui, toutes, s’occupent des Sénégalais de l’extérieur. Ce qui, dans les faits, est contre-productif, engendre des conflits (comme on en voit présentement) et des lenteurs dans l’exécution des tâches. Surtout que les textes répartissant les tâches n’ont pas créé de lignes de démarcation claires.
Dans ses nombreuses attributions, il est dit  quelque part que le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur (qui chapeaute tout le monde) s’occupe «de la protection et de l’assistance aux ressortissants Sénégalais à l’étranger».
 A ce titre, le Fonds d’appui à l’investissement des sénégalais de l’extérieur (Faise), créée en 2008, est rattaché directement au cabinet de Mankeur Ndiaye, par le Décret n° 2014-853 du 09 Juillet 2014 portant répartition des services de l’Etat.  
D’ailleurs, les demandes de financement sont adressées au Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur (Maese), accompagné des 04 exemplaires de l’étude de projet.
Pourtant le même décret confie la Direction de l’assistance et de la promotion des sénégalais de l’extérieur  ainsi que  la Direction de l’appui à l’investissement et aux projets, à la Direction des sénégalais de l’extérieur. Le même décret note que le Cabinet du secrétaire d’Etat aux sénégalais de l’extérieur relève du ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur (Maese). Aucune Direction n’est rattachée à Souleymane Jules Diop. Où commence alors sa compétence ? Où s’arrête-t-elle ?
On se rappelle qu’en novembre 2013, Macky Sall avait supprimé le ministère délégué en charge des Sénégalais de l’extérieur. C’est alors qu’une Direction des Sénégalais de l’extérieur avait été créée et Sory Kaba, alors patron du Faise, était nommé à la tête de cette direction.
Aujourd’hui, avec la nomination de Souleymane Jules Diop au poste de Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur, on se retrouve avec trois démembrements de l’Etat, tous logés au ministère des Affaires étrangères et tous les trois habilités à gérer les problèmes de la diaspora. Du coup, on a du mal à savoir qui doit faire quoi ? N’était-il pas plus simple de créer un département ministériel fort qui ne s’occupe que de la diaspora ?

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*