Gestion des dossiers pétroliers : L’Ue est en phase avec le Sénégal, selon Mankeur Ndiaye

mankeur-ndiaye2016A l’issue d’un déjeuner de travail tenu hier à Dakar avec ses homologues de l’Union européenne (Ue), le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Mankeur Ndiaye, a renseigné que cette organisation est en phase avec son pays sur la gestion des dossiers gaziers et pétroliers.

Sur les questions relatives aux dossiers gaziers et pétroliers qui soulèvent beaucoup de bruits par rapport à leur gestion, le Sénégal et l’Union européenne (Ue) émettent sur la même longueur d’onde. Hier, à l’issue de leur déjeuner de travail organisé à Dakar, le ministre des Affaires étrangères du Sénégal a signalé que l’Ue est en phase avec son pays sur ces affaires pétrolières.

Aux leaders de l’opposition qui menacent de faire une plainte nationale et internationale pour plus de transparence sur ces questions, Mankeur Ndiaye minimise : ‘’L’opposition est dans son rôle. Donc, c’est son droit le plus absolu que nous respectons.’’

Le délégué de l’Union européenne résident à Dakar a, quant à lui, mentionné que ce sujet est un ‘’débat social important’’. ‘’Les autorités de ce pays sont en train de le mener. Les forces vives, c’est-à-dire le secteur privé et public, y participent. Nous sommes convaincus que ces ressources seront utilisées pour toute la société sénégalaise’’, a soutenu Joaquin Gonzalez-Ducay. Dans les échanges avec les membres de l’Union européenne, le gouvernement sénégalais a exposé à ses partenaires les perspectives dans le secteur pétrolier.

Il s’agit de faire en sorte que le Sénégal puisse tirer les ‘’meilleurs profits possibles’’ de ces découvertes. Le ministre de l’Energie Thierno Alassane Sall de détailler : ‘’Nous avons informé les Etats de la mise en place d’un cadre législatif et réglementaire transparent du comité d’orientation stratégique. Ce dernier est le bras par lequel le président de la République entend créer une stratégie pour permettre au Sénégal de tirer le maximum d’avantages de ces ressources.’’ Aussi, le ministre Sall et ses collègues présents à la rencontre ont-ils rappelé à ces partenaires que l’Etat du Sénégal sera appuyé par la Banque Mondiale pour mobiliser les ‘’meilleures’’ expertises nationales et internationales. Ceci pour s’assurer de construire un écosystème diversifié et stable qui puisse profiter au pays.

Cette rencontre, qui rentre dans le cadre du dialogue politique prévu par l’article 8 de l’accord de Cotonou qui lie les pays de l’Union européenne et ceux d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (Acp), est une tribune pour ces diplomates d’échanger sur des questions d’actualité sur le plan national et international. Et elle se tient tous les six mois.

Source : EnQuête

In the Spotlight

TOUBA: 300 DEPOTS CLANDESTINS DE MEDICAMENTS

by bishba in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

La ville de Touba abrite à elle seule plus de 300 dépôts clandestins de faux médicaments, contre une quarantaine de d’officines de pharmacie. La révélation a été faite, sur la Rfm, par le président de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*