Gestion des pluies provoquées : L’Anacim balayée par la polémique

Parallèlement à la gestion du programme Bawaan, la gestion de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim) fait également grincer des dents. Nos confrères de Libération avait un moment évoqué le spleen des travailleurs de l’Agence, depuis l’arrivée du nouveau directeur général. Mais le mal semble plus profond que ça, à en croire les sources du journal Le Quotidien. Car, en plus de réduire les directions de 8 à 4, Maguèye Marame Ndao a supprimé tous les avantages dont jouissaient ces responsables de direction.

   Ce qui est «scandaleux» aux yeux de certains de nos interlocuteurs, qui ont brandi le principe de non-remise en cause d’un acquis de l’employé. Seulement, le nouveau Dg de l’Anacim semble n’en avoir cure et serait décidé à appliquer la politique d’austérité théorisée par le régime de Macky Sall.   De 8, il fait passer les directions à 4, sans «aucune concertation» ni avec la manière, déplore certains.

Pis encore, son comportement «méprisant» à l’endroit de certains de ses collaborateurs fait qu’il a fini de plonger l’Anacim dans une ambiance pas gaie où tout le monde se pose des questions.   Mais à la place du Directeur général qui n’a pas été joignable, un de ses proches explique les mesures par effectivement le souci de rationnaliser les postes qui étaient «plus politiques qu’autre chose.»

Et tout naturellement, selon ce proche de Maguèye Marame Ndao, les avantages qui allaient avec ces postes sont supprimés sans aucune forme de diplomatie. N’en déplaise à ces agents qui disent avoir contracté des dettes à partir de leurs avantages. C’est un «préjudice» qu’ils vivent de plus en plus difficilement dans l’Agence.

Écrit par Aly FALL

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*