GO – Viendra, viendra pas ?

En 2012, quand il a fallu battre le…père pendant qu’il était…chauve, tout le monde s’y était mis. Même les libéraux, dont certains avaient agi dans l’ombre en renseignant les rebelles. Peu d’anciens compagnons de Wade lui sont restés fidèles, par la suite. On peut les compter sur les doigts d’une main, avec Pape Samba Mboup, le majeur, fameux bouclier. Abdoulaye Wade Jokhogne

PSM est l’une des rares nouvelles constantes qui peut encore donner des infos sur Wade and family, sans que personne ne le traite de menteur. C’est pourquoi, depuis son retour de France où il a annoncé que l’ancien chef d’état allait bientôt revenir au Sénégal, c’est partout le branle-bas. De combat ou de recherche de cachette.

Du côté de la famille libérale, certains sont même très inquiets. Durant tout l’exil du vieux, ils ne se sont pas comportés de façon honorable. Et le revoir aujourd’hui les yeux dans les yeux, sera sans doute un exercice périlleux dont ils se seraient volontiers passés. Presque pareil pour certains jeunes et vieux lutteurs qui avaient vite fait de rallier le camp de Yonnu Yokkuté, pour échapper aux foudres de la CREI qui continue de les lorgner d’un œil accusateur.

Le seul qui devrait se sentir à l’aise avec le retour de Maître Wade à Dakar, devrait être le sénégalais lambda, celui là même qui l’avait aidé à partir avec fracas. Le retour d u secrétaire national du PDS peut le laisser de marbre, à condition que l’envie ne le démange, de lui poser quelques questions laissées en jachère

Mais, comme les sénégalais, tout en étant magnanimes, peuvent aussi se montrer amnésiques et versatiles, gageons que dès qu’il aura posé le pied sur le terrain de LSS, le papa de Karim sera présenté comme victime, si ce n’est un recours pour notre pays en difficulté. A la manière d’un Sarko, quoi !

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*