GO- Yoonou Bêtises .com. Le trio magique de Macky

Dieu m’est témoin, comme on aime bien dire chez nous, je n’ai rien contre certains collaborateurs du chef de l’Etat dont je vais citer les noms. Il se trouve simplement que, comme du temps de Wade où Farba était passé maître dans l’art du dérapage quotidien, le trio Mamouth Saleh-Cissé Lô-Mor Ngom commence à nous «gonfler» avec des sorties intempestives qui ne se ressemblent que de par leur inopportunité devant leur patron silencieux et pourtant plein d’urbanité. macky

Il y a quelques jours, seulement, c’est Saleh qui, de Louga où il se trouvait, faisait une déclaration dans la presse pour demander aux militants de l’Apr de se transformer désormais en vulgaires chiffonniers, et d’apprendre, à bonne école, à insulter comme monsieur tout le monde pour répondre aux emmerdeurs, de quelque bord qu’ils se situent.

On n’avait pas fini de digérer cette triste leçon qu’avant-hier, et à son tour, c’est le député Cissé Lô qui monte au créneau pour demander cette fois au Président de la République, de démettre Mor Ngom, son directeur de cabinet, pour causes d’activités de magouille à grande échelle. Des propos qui n’ont pas eu l’heur de plaire, bien entendu, car aussitôt après, ce dernier va répliquer, mais vivement et intelligemment, en servant la tolérance et le pardon, des doses de sagesse, en ce mois béni de Ramadan.

Seulement, même si ce trio qui a l’habitude de heurter régulièrement nos sensibilités, serait à la base de la création du parti de Macky Sall, cela lui confère-t-il le droit de nous casser quotidiennement les pieds avec des futilités qui frisent le périmètre de l’indécence que personne ne reconnaît à leur patron ? Macky, serait–il otage de ces hommes qui ont toujours l’insulte à la bouche, avec le profil bas qu’il adopte chaque fois que leurs turpitudes orales dépassent les limites ?

Le moins qu’on puisse dire, en tout cas, c’est que signer la fin de la récréation serait œuvre de salut public. Avec tout ce que nous sénégalais avons entendu, ces dernières années, les bis repetita ne sauraient plus être de mise, sans nous voir réagir. Il est temps de consacrer les énergies à plus utile, et temps pour le chef de l’Etat de délimiter les aires du jeu et du travail. A défaut ? Il n’y a qu’à se rappeler…..une litote : les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Cébé

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*