GOOGLE VEUT FORMER 1 MILLION DE JEUNES AFRICAINS AUX MÉTIERS TIC

Google1-692x360Récemment, le géant américain a indiqué vouloir étendre des programmes de formation déjà proposés au Nigeria, au Kenya et en Afrique du Sud à plusieurs autres pays d’Afrique subsaharienne. Objectif : toucher un million de personnes en un an.

Google veut étendre ses programmes de formation aux techniques numériques à travers le continent. Dans un communiqué, rendu public le mardi 12 avril 2016, le moteur de recherche californien a annoncé le lancement de digifyafrica.com, « Un portail de formation en ligne qui hébergera un ensemble de tutoriels et de cours portant sur le numérique ».

Outre cette plateforme digitale, Google s’associe à l’agence sud-africaine Livity Africa, dédiée à l’appui aux jeunes, pour élargir le périmètre géographique de deux programmes de formation (tous gratuits).

Il s’agit de Digify Bytes, qui propose des sessions intensives d’un ou deux jours sur le marketing digital, l’optimisation du référencement (SEO) et la stratégie commerciale à l’ère du numérique ; et Digify Pro, « un programme d’immersion de 3 mois pour former des spécialistes du numérique à des postes en entreprises et dans des agences numériques », annonce Google dans son communiqué.

« Internet est au cœur de la croissance économique et le Programme des compétences numériques vise à aider plus d’Africains à  jouer  un rôle dans l’économie numérique. Tout le monde peut réussir en ligne, démarrer une nouvelle entreprise, développer celle existante ou partager sa passion », foi de Luke McKend, le directeur pays de Google-Afrique du Sud.

Pour rappel, Depuis août 2015, Google est une filiale d’un holding dénommé Alphabet Inc., qui rassemble en branches distinctes les différents métiers développés au fil de sa croissance par le géant américain (biotechnologie, investissements dans les startups, intelligence artificielle, fibre optique, etc.).

Google a réalisé un chiffre d’affaires de 74,54 milliards de dollars sur les 12 mois clos le 31 décembre 2015, contre 65,67 milliards au 31 décembre 2014, pour une marge opérationnelle de 23 milliards de dollars, contre 19 milliards un an plus tôt. En Afrique, le géant américain dispose de bureaux à Dakar, à Accra, à Lagos, à Johannesburg, à Nairobi, à Kampala et au Caire.

Noufou KINDO

Burkina 24

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*