GREVE DES DETENUS DU CAMP PENAL DE LIBERTE 6 Me Sidiki Kaba envoie une équipe d’enquêteurs

Sidiki kaba Ministre de la justice
le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba

Après la grève de la faim déclenchée par les prisonniers du Camp Pénal de Liberté 6, le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, a envoyé une équipe d’enquêteurs à la prison pour voir si les accusations des prisonniers sont établies.

Me Sidiki Kaba est assailli par des dossiers brûlants. Il ne s’est pas complètement installé que les détenus du Camp pénale Liberté 6 entament une grève de la faim pour dénoncer leurs mauvaises conditions de détention.

Me Sidiki Kaba fait ainsi savoir qu’il a envoyé sur place, une équipe d’enquêteurs pour connaître les causes du mouvement d’humeur, avant de prendre des mesures concrètes.

Mais, d’ores et déjà, le ministre de la Justice pense que le problème fondamental, c’est le surpeuplement dans les prisons.

« Il nous faut décongestionner nos prisons. Une réforme des prisons au Sénégal. Depuis l’indépendance, aucune prison n’a été construite », déclare le ministre qui s’exprimait en marge d’une rencontre sur les conflits fonciers.

Avant la réaction de Me Sidiki Kaba, la Ligue sénégalaise des droits Humains (Lsdh) avait, « compte tenu de la récurrence des faits et récriminations », invité le Ministre de la Justice, les autorités judiciaires et pénitentiaires à ouvrir immédiatement une enquête afin que toute la lumière soit faite autour de telles accusations et si les faits d’atteintes à l’intégrité corporelle étaient avérés de faire en sorte que la loi soit appliquée dans toute sa rigueur.

Nettali

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*