“Grève générale” en RDC

rdc oppoLe mot d’ordre de “grève générale” lancé ce mardi par l’opposition congolaise a été largement observé à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo.

Dans les quartiers visités ce matin par notre correspondant, la plupart des magasins sont fermés.

Les embouteillages sur les routes de la capitale ont fait place à une circulation très fluide.

L’opposition congolaise a lancé un mot d’ordre de “grève générale” pour mettre la pression sur le pouvoir et montrer sa capacité à mobiliser la population.

Cette forme de manifestation comporte l’avantage d’éviter la confrontation avec les forces de l’ordre en RDC, où les manifestants hostiles au pouvoir sont souvent réprimés.

L’opposition menace de passer la vitesse supérieure, en lançant ses partisans dans la rue, si ses revendications ne sont pas prises en compte après la “grève générale”.

Elle lance son mot d’ordre de grève dans un contexte politique tendu.

Par exemple, lundi, des tirs ont été entendus près de la résidence, à Kinshasa, du chef de l’opposition, Etienne Tshisekedi.

Les partisans de M. Tshisekedi, qui posaient des barricades sur la rue, ont été dispersés par la police, ce qui a créé un mouvement de panique dans le quartier.

Cet incident est révélateur de la crispation du climat politique en RDC, où la date de l’élection présidentielle est incertaine, à quelques mois de la fin du second mandat du président Joseph Kabila, en novembre prochain.

M. Kabila est soupçonné par ses adversaires de vouloir s’accrocher au pouvoir à la fin de son mandat.

BBC

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*