Gris Bordeaux tire sur les membres du Cng : » Ils ne font que prendre notre argent »

Après avoir faire part de leurs mécontentements par rapport à l’argent que le Comité National de Gestion de la Lutte au Sénégal (Cng) leur coupe, les lutteurs en exercice sont passé à la vitesse supérieure. Ils ont tenu un point de presse pour dénoncer le manque de considération de la part du Cng. C’est Tigre de Fass, Gris Bordeaux, porte parole du jour qui se prononce en premier sur ces sanctions. Pour Gris Bordeaux ce combat est un cri du cœur de tous les lutteurs en exercice « Ça fait longtemps que je parle du Cng. Je ne suis pas un petit lutteur, mais plutôt un leader d’écurie. C’est un combat que je ne peux pas porter seul car je risque de me créer des ennemis. C’est le combat de tous les lutteurs. Le Cng ne peut pas tous nous sanctionner. Ce sont des voleurs et si on s’unit, ils ne peuvent rien contre nous. Ils prennent notre argent comme ça. S’ils pensent pouvoir nous faire taire ils trompent », a déclaré Gris Bordeaux.

Le troisième Tigre de Fass a aussi décrié la gestion du Cng qui selon lui se fait un nom dans leur argent « Ils n’ont pas de budget. Le Cng donne seulement de per diem. Ils prennent notre argent pour se faire des noms dans les cérémonies. J’ai des preuves dans ce que j’avance. On aurait même accepté qu’ils prennent l’argent qu’ils nous coupent pour le donner aux anciennes gloires malades. Par exemple Boy Bambara est là et ils pouvaient prendre cet argent pour le soigner. Seul feu Toubabou Dior nous représentait dignement ». Pour rappel parmi les lutteurs qui étaient présents on peut citer Ama Baldé, Lac de Giers 2, Less 2, et les anciennes gloires Boy Kairé et Khadim Gadiaga. Les autres ténors de l’arène ont été tous représentés.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*