Guerre entre JB Mpiana et Koffi Olomide surnommé « Vieux Ebola »

Koffi olomide et JB MpianaEn République démocratique du Congo (RDC), les artistes sont champions en règlement de compte et ce, de façon subtile. Plusieurs d’entre eux n’hésitent pas à attribuer  leurs camarades, des surnoms assimilés à un animal ou à un désastre.

Désormais, c’est Koffi Olomide qui en fait les frais. En froid depuis quelque temps avec JB Mpiana. Ce dernier qui aurait colporté les informations selon lesquelles Koffi Olomide aurait emprunté chez lui une grosse somme d’argent. Une information qui a fait le tour de la toile comme une trainée de poudre.

Le leader de Wenge BCBG n’a pour sa part jamais pris la parole en publique pour attaquer Koffi. Mais, les membres de son équipes de communications dont le plus connu, Roger Ngandu n’éxitent pas à faire le tour des plateau de télévision afin de réclamer la dette. 

De son côté, le quadra Koraman, Koffi ne demande qu’une chose, que JB Mpiana s’exprime.

« Lors qu’on a un problème avec une personne et qu’on parle de telle somme, on se doit de s’exprimer ou aller en justice pour réclamer son du. Alors, je conseillerai à ceux qui m’accusent d’utiliser les voies et moyens mises à leurs dispositions pour obtenir gain de cause.  » ainsi répond le patron du Quartier Latin. 

« Koffi le Mopao et JB Mpiana un crapaud »

Cette guerre des chefs se limite pour l’heure aux insultes et surnoms voulant ternir l’image des adversaires. Ainsi, Koffi pense que JB Mpiana est son « Bourreau« .  Un jeux de langage qui en lingala, voudrait qualifier le patron de Wenge BCBG de personne à forte corpulence. Un surnom qui a agacé les hommes de JB qui viennent de répliquer, dénommant ce dernier de « Vieux Ebola ». 

Pour le camp de JB Mpiana, le surnom d’Ebola devrait faire mal à Koffi Olomidé. Mais c’est le contraire qui se réalise. En fin stratège, Koffi assume et détourne à son avantage le surnom de « Vieux Ebola ». 

Du coup, Koffi Olomidé se proclame l’ambassadeur des personnes atteintes par le virus Ebola. Koffi indique qu’il chantera désormais pour ces familles endeuillées par ce mal et veut lutter contre ce désastre qui désole en Afrique.

« On comprend pourquoi Mopoa reste Mopao; et pourquoi JB M’piana restera un crapaud. On ne se moque jamais d’un malade ou d’une maladie », avancent les fans de Mopao Mokonzi.

Didier Assogba
Oeildafrique.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*