GUINEE : Le président Alpha Condé lance les 70 jours de la consultation nationale de la jeunesse guinéenne

eba132674fcd5454bcc0164224347edcfe63f8ffPour réconcilier la jeunesse de son pays, le président de la République de Guinée, le Pr Alpha Condé a pris une initiative : les 70 jours de consultation nationale. Durant cette période, les jeunes qui ont des choses à dire ou des propositions à faire à leurs dirigeants, pourront se faire entendre. Lancées ce lundi 25 mai à Conakry par le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi, Moustapha Naité, les Journées nationales de la jeunesse guinéenne se poursuivront jusqu’au 8 août prochain.

Le Professeur Alpha Condé, président de la République de Guinée, avait une fois dit aux dirigeants africains que « l’Afrique est assise sur une bombe prête à éclater à tout moment et cette bombe, c’est la jeunesse ». Faisait-il alors allusion aux mouvements « Y’en a marre » du Sénégal ou « Coup de balai » du Burkina Faso ? Dans tous les cas, le président guinéen veut compter sur sa jeunesse pour trouver une solution aux problèmes réels qui freinent le développement de son pays. Pour atteindre cet objectif, tous les secteurs ont été scrutés : chômage, émigration clandestine, délinquance et drogue. C’est dans ce cadre qu’est initié le programme : « 70 jours de consultation national de la jeunesse », lancé ce lundi 25 mai à Conakry par le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi, Moustapha Naité, et qui s’étalera jusqu’au 8 août prochain.« Nos jeunes ont du talent »Pour la consultation nationale de la jeunesse guinéenne, le thème choisi est : « Nos jeunes ont du talent ». Sur les ondes des radios et télévisions nationales et internationales, la campagne est lancée pour sensibiliser toutes les couches sociales, grâce au numéro vert 15 35 (gratuit), qui permettra à tous les jeunes de s’identifier dans les secteurs où ils évoluent. Ainsi dans les préfectures et sous-préfectures, des commissaires seront choisis pour coordonner la mission. La diaspora guinéenne n’a pas été oubliée. Un document final sera soumis au président Condé, le 31 juillet prochain, pour évaluer le travail fourni par les jeunes.Les moyens pour atteindre les objectifs.Puisque c’est la première fois qu’une telle initiative est lancée en Afrique, le gouvernement guinéen compte sur les partenaires financiers nationaux et internationaux pour résoudre très rapidement le problème des jeunes. Ainsi, tous les ministres sont impliqués dans le projet dont la finalité est de faire participer les jeunes dans les prises de décisions. Mais le ministre de la Jeunesse et son collègue de la Formation professionnelle, qui est aussi porte-parole du gouvernement, ont indiqué qu’il ne s’agissait nullement d’opération de récupération politique, mais plutôt libérer la parole aux jeunes, collecter les doléances afin de trouver ensemble une solution à leurs problèmes.Pour le déroulement de la consultation nationale, du 1er au 31 juillet, il est prévu, dans les régions de la Guinée et la diaspora, des émissions de télévision et des documentaires consacrés au programme. Le vendredi 7 août, auront lieu la cérémonie de clôture et la remise au président de la République des rapports et des doléances par les commissaires nationaux et celui de la diaspora. Le 8 août, un grand concert gratuit sera animé par les artistes guinéens sur l’esplanade du palais du peuple de Conakry. Avec l’aide de certains partenaires comme Claudy Siarde Rfi, Emmanuel Dupuy (IPSE)et Nadine Diatta directrice ( NCI), le démarrage a bien réussi. A la cérémonie de lancement, outre le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, on a noté la présence de celui de la Formation professionnelle et ses collègues des Sports et des Droits de l’homme.

Envoyé spécial à Conakry Mamadou LY

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*