Guinée: le procès d’une bousculade qui a fait 33 morts mobilise les foules

Drame-de-Rogbané-en-GuinéeEn juillet dernier, une bousculade est survenue  à la plage de Rogbanè, à Ratoma dans la banlieue de Conakry lors d’un concert musical. Cette bousculade a fait 33 morts. La Cour d’appel de Conakry a démarré lundi le procès des présumés responsables de la bousculade.

Initialement programmé pour le 15 décembre, le procès avait été reporté à cause de l’exiguïté de la salle du Tribunal de première instance de Dixinn, où il devait se tenir. Dans le box des accusés, huit personnes dont Malick Kébé, ancien directeur de l’agence guinéenne de spectacles, Abdoulaye Mbaye, opérateur culturel et artiste, Habib Diallo, ainsi que le maire de la commune de Ratoma Sékou Batouta Camara et le gouverneur de la ville de Conakry Soriba Sorel Camara.

Ces responsables sont accusés d’homicide involontaire, d’abstention délictueuse et de complicité. L’ouverture du procès a mobilisé un grand public qui s’est massivement déplacé. Le procès se déroule sous haute surveillance des forces de l’ordre.

Ces huit présumés responsables qui ont comparu devant le tribunal ont été interpellés à l’issue d’une enquête. Les avocats de la défense appellent à la justice à dire le droit dans ce dossier.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*