Guinée : les élèves reprennent le chemin de l’école après les ravages d’Ebola

Guinée-Ecole-300x225Après plusieurs mois passés à la maison pour cause d’Ebola, les jeunes écoliers guinéens et leurs aînés des universités ont finalement regagné les classes ce lundi.

Les cours ont repris en Guinée au niveau de tous les degrés de l’enseignement. La décision d’admettre les écoliers dans les classes ce lundi 19 janvier, émane d’une concertation entre les ministres en charge de l’éducation nationale, les partenaires sanitaires et techniques étrangers qui ont approuvé cette ouverture des classes.

Ainsi, plusieurs précautions ont été prises pour parer à toute éventualité. Des kits sanitaires et des équipements hygiéniques de protection avaient donc été acheminés dans toutes les préfectures du pays, afin de protéger les élèves et les enseignants de la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Tous les responsables de l’enseignement pré- universitaire et de l’éducation civique ont été invités à prendre toutes les dispositions nécessaires pour la réussite de cette entrée scolaire et universitaire.

De même, les autorités gouvernementales avaient appelé les parents d’élèves, les écoliers et enseignants, ainsi que les encadreurs pédagogiques à faire de cette reprise des classes, un succès pouvant combler le retard accusé depuis octobre 2014, date officielle d’ouverture des classes en Guinée. Ce qui semble être le cas ce lundi où l’engouement a été réel dans les établissements scolaires du pays.

Durement frappée par la fièvre hémorragique à virus Ebola durant l’année dernière, la Guinée n’a pas envie de connaître une année blanche et fait preuve d’un courage pour assurer l’éducation à ses enfants.

Le gouvernement assure que les mesures nécessaires sont prises pour éviter la propagation de ce virus en milieu scolaire. Dans ce sens, les inspecteurs, les recteurs, les directeurs régionaux de l’éducation, les directeurs de l’enseignement technique et professionnel vont veiller à l’application correcte de la disposition.

Plus de 8000 personnes ont perdu leur vie dans les ravages de la fièvre hémorragique à virus Ebola dans les trois pays d’Afrique de l’Ouest les plus atteints par la maladie dont la Guinée.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*