Guinée: un mort lors d’affrontements entre militants de l’UFDG

guineeL’exclusion de Bah Oury du parti qu’il a cofondé avec Cellou Dalein Diallo ne sera pas sans conséquences. Un journaliste a été tué ce vendredi lors des affrontements entre militants de l’UFDG.

La crise au sein de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) s’aggrave depuis le retour d’exil de son numéro deux Bah Oury. Une bataille a opposé ce vendredi les partisans de Cellou Dalein Diallo à ceux de son désormais ex-compagnon de route, Bah Oury. Les deux camps se disputent le contrôle du principal parti d’opposition en Guinée. Les affrontements ont tourné au drame, causant la mort d’un journaliste de la presse locale. Selon les médias guinéens, il a perdu la vie suite à des blessures par balle.

Jeudi 4 février 2016, le parti dirigé par Cellou Dalein Diallo s’est réuni pour exclure de ses rangs Bah Oury qui est pourtant un des fondateurs de cette première force d’opposition guinéenne.

Bah Oury est rentré au pays en fin janvier pour reprendre ses activités politiques. Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité suite à une tentative de coup d’Etat, il a bénéficié d’une grâce présidentielle accordée par Alpha Condé qui entendait ainsi réconcilier les Guinéens. Dans un entretien avec Radio France internationale (RFI), Bah Oury déclarait que «le bilan actuel de la gouvernance de l’Ufdg n’est pas à la hauteur de nos attentes et de nos sacrifices». Clair donc, pour lui, qu’il faudrait des changements à la tête du parti dirigé depuis sa création pour Cellou Dalein Diallo.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*