Guinée : une femme en burqa arrêtée

burqaUne femme en burqa a été arrêtée par la police judiciaire guinéenne pour interrogation. Elle a été appréhendée lundi, près de la présidence de la République, par les agents de la garde présidentielle, qui lui ont retiré sa burqa.

La femme a été arrêtée lorsqu’elle se dirigeait vers le palais présidentiel, avec une pancarte en main.

Il était écrit sur la pancarte : “Des innocents guinéens sont en danger, j’ai un message pour la Guinée.”

La femme a été remise à la Direction de police judiciaire (DPJ) pour les besoins d’une enquête.

La DPJ a promis de rendre publics les résultats de son audition, ce mardi.

“Il n’y a rien de méchant derrière son acte”, a assuré, pour le moment, le directeur central de la police judiciaire.

Selon des sources proches de la DPJ, la femme entendait de cette manière rencontrer le président Alpha Condé.

Ce fait divers survient dans un contexte où une partie de la population guinéenne se méfie des islamistes en raison des menaces qui avaient plané sur le pays en avril dernier, après l’arrestation de présumés djihadistes mauritaniens à Boké, dans le nord-ouest de la Guinée.

Le président Alpha Condé avait annoncé, à la suite de leur arrestation, qu’il allait interdire le port de la burqa dans son pays.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*