«Homme de l'Année 2012» Amadou Bâ s’installe à l’Immeuble Peytavin

Haut fonctionnaire émérite, Amadou Bâ assume ses fonctions de Directeur Général des Impôts et Domaines, uniquement guidé par le devoir de servir son pays, l’efficacité dans la démarche et la modernité de son époque.amadou ba

C’est sous sa tutelle que, pour la première fois de son histoire, la Direction générale des impôts et des domaines se dote d’un Plan de développement stratégique qui a fait l’unanimité. Ce document, fruit de nombreuses résolutions et réflexions, est surtout la marque d’une nouvelle méthode orientée vers la satisfaction de l’usager et le renforcement des ressources de l’Etat, pour une meilleure couverture des charges publiques. Ce sont ses propres qualités qui ont donc permis la refonte et l’élaboration du nouveau code général des impôts dont l’application est faite Janvier 2013.

Dans ses préoccupations figure également le cadastre. Il est à la base du développement. Selon Amadou Ba, un pays doit être bien cadastré. Avec l’acquisition d’un système d’information géographique, il s’agit, maintenant, pour les services des Impôts et Domaines, de faire des enquêtes, de savoir un peu qui occupe les parcelles et d’en tirer les conséquences sur le plan fiscal.

Ce travail a permis d’élargir l’assiette, mais aussi, d’avoir une meilleure visibilité de ce qui se passe dans le pays, en termes de transactions. Désormais, partout à travers le pays et même au delà, on parle de «Code Amadou Ba», tant l’homme s’est investi pour sa matérialisation.

La réforme du Code des impôts vise, principalement, à simplifier le système fiscal, en le rendant plus efficace. En termes d’objectifs spécifiques, il s’agit d’améliorer la performance du système fiscal, via deux axes majeurs que sont, d’une part, la promotion du consentement à l’impôt ou civisme fiscal, à travers des efforts soutenus de simplification des règles et procédures et de renforcement de l’équité, de l’autre, l’élargissement de l’assiette fiscale qui repose sur une dynamique de rationalisation substantielle des dépenses fiscales.

Il s’agit, pour Amadou Ba, de rendre le Sénégal beaucoup plus attrayant, aux yeux des investisseurs, et le classer dans le Top 10 des pays les plus compétitifs d’Afrique, grâce à la modernisation d’un nouveau système de gestion des impôts et taxes, et la réalisation d’enquêtes cadastrales, dans le but de faciliter l’accès à la propriété.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*