IBRAHIMA FALL REPOND A ABDOU LATIF « La crédibilité ne se décrète pas, elle se mérite »

ibrahima fall taxaw temmIbrahima Fall, patron du Mouvement “Taxaw Temm”, revient à la charge. Il n’a pas aimé la réponse du ministre de la Bonne Gouvernance par rapport à sa position sur la nomination d’Abdoulaye Daouda Diallo au ministère de l’Intérieur.

Latif disait que l’important est que les élections soient transparentes. Ibrahima Fall lui répond que la « crédibilité ne se décrète pas, elle se mérite ».

Ibrahima Fall pose une question : Abdou Latif Coulibaly parle-t-il en sa qualité de Porte-parole du Gouvernement ou en son nom propre ?

Selon Ibrahima Fall, la sortie d’Abdou Latif Coulibaly, soutenant que l’important avec la nomination d’Abdoulaye Daouda Diallo, un militant de l’Alliance pour la république à la tête du ministère de l’Intérieur, est que les élections soient transparentes, n’honore pas son auteur.

Ibrahima Fall soutient que « la crédibilité ne se décrète pas, elle se mérite ».

Il se dit en effet affligé par le fait que le Ministre Abdou Latif Coulibaly, à qui il revient de veiller à la bonne gouvernance, accepte que soient perpétrés des actes de « mauvaise gouvernance » sous son magistère.

Ibrahima Fall qui a présidé une rencontre de sa direction exécutive provisoire, note qu’il ne saurait être question d’entendre : « Nous ne sommes pas pires que d’autres » quand le peuple sénégalais, en sanctionnant ceux-là, est en droit d’attendre « nous sommes meilleurs que les autres ».

Ibrahima Fall, de se demander « quelle réponse peut nous donner M. le Ministre quand nous dénonçons un procédé qui incite les élites et les gestionnaires de la chose publique à s’enrichir tranquillement, en attendant qu’une médiation pénale vienne les sortir d’embarras ? ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*