Idrissa Seck déroule dans la banlieue : "Les médiocres doivent disparaître de la scène politique"

idrissa seckAprès Sokone le week-end, Idrissa Seck est revenu, hier, dans la banlieue. Le leader du parti Rewmi a sillonné Guédiawaye en huit étapes : Case-bi, Cité Fadia, Golf Sud, Nations Unies, Hlm Las Palmas, Fith Mith et Cité des Enseignements. À chaque étape, l’ancien Premier ministre a rallée des foules spontanément et le tapis rouge lui a été déroulé, renseigne L’Observateur. Et parfois, un meeting digne d’une campagne électorale est improvisé. “Idrissa Seck, vous êtes le seul à pouvoir nous sortir de cette situation difficile. Nous avions hâte de vous recevoir parce que nous souffrons”, scande la foule. Idrissa Seck se met debout, à sa prise de parole, pour s’adresser aux militants, Macky Sall et son gouvernement en prennent pour leur grade. “Les populations sont fatiguées, elles montrent des signes de misères. Elles nous disent que le pouvoir actuel n’a pas un cœur attentif à leur misère, à leur véritable préoccupation. Tout le monde est d’accord que la situation est difficile”, dit le président du Rewmi, convaincu que Macky Sall ne peut pas espérer avoir un second mandat. “Les populations disent que si le pouvoir n’est pas bon, il ne faudrait pas le faire perdurer. En tout cas, il n’est pas question de le renouveler”, dit-il. Et M. Seck d’ajouter : “Si on veut construire le Sénégal, il faut que les meilleurs fils et filles, en compétence et en vertu, occupent les stations de responsabilités. Il faut que les médiocres disparaissent de la scène politique”.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*