Idrissa Seck l’ex patron de Macky Sall

Idrissa Seck le leader de Rewmi n’entend guère lâcher du lest dans son bras de fer « médiatique » qui l’oppose au chef de l’Etat Macky Sall. Il déclare être le patron de Macky par le passé et le renvoie à la Constitution. Une stratégie qui vise à  faire de lui, un ancien Pm qui maîtrise bien les dossiers de l’Etat.

Les passes d’armes entre le leader de Rewmi Idrissa Seck et le chef de l’Etat, Macky Sall sont loin de connaitre leur épilogue. En effet chaque « rafale » de l’un est drastiquement amortie par l’autre, dans un contexte politique marqué par la dernière ligne droite menant à l’élection présidentielle de 2019.

Sur le gaz, Idy en sait beaucoup plus que ne le pense son adversaire du pouvoir. Et comme c’est une guerre d’usure qui les oppose, le leader de Rewmi y va par bribe et par étape. Alors  que le Président Macky tente de le discréditer en lui répondant que demander la publication de l’accord avec la Mauritanie sur l’exploitation du gaz démontre sa méconnaissance des relations internationales et de l’organisation de l’Etat, Idy lui rappelle qu’il a non seulement été son Patron il y a quelques années de cela, mais qu’il le renvoie aussi  à la charte Fondamentale.

Une réponse du berger à la bergère qui met  aux prises deux   mastodontes qui vont sûrement se confronter dans les urnes. La bataille médiatique  se poursuit de plus bel  et Idy démontre à suffisance qu’il a été Patron de l’actuel chef de l’Etat. Ce qui lui concède une image ombrageuse sur l’Institution première.

Et quand il renvoie Macky à la Constitution, il apprend aux sénégalais  que son adversaire ne maîtrise pas assez les textes. Un aveu de faillite qui peut faire mouche et qui démontre que le leader de Rewmi a embarqué la majorité dans une posture inconfortable.

Même les proches du chef de l’Etat qui tentait de l’égaler en ont eu pour leur grade car, il n’a pas daigné leur répondre. De facto, Idy risque de faire des révélations qui pourraient entacher sa posture d’ancien premier ministre prompt à taire certains dossiers de l’Etat.Mais comme de bonne guerre,personne ne trouvera à en redire.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*