Idrissa Seck tape plus fort : « Quand un Ngaaka va dire aux bailleurs de fonds..»

Pour Idrissa Seck, le fait que le Sénégal ait signé l’accord pour un prêt de 1184 milliards de francs CFA d’Eurobond est une bonne chose: je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que la signature n’est pas bonne. Au contraire, ceux qui prêtent, savent pertinemment ce qu’ils font.

Ils savent que le Sénégal est un pays stable. Ils savent que le Sénégal est promis à un brillant avenir », dit-il, avant de se poser certaines questions sur les conditions de ces prêts.

S’ils voient un « ngaaka » qui leur dit qu’il peut payer 6% ou 4,5%, ils vont accepter
A en croire Idrissa Seck, « à quelle condition le Sénégal va-t-il emprunter, avec les taux qu’on doit lui imposer? Les bailleurs de fonds savent leur opportunité de placement sur certains domaines et si la rentabilité qu’ils doivent avoir pour diminuer, comme 1% de taux. S’ils voient un « ngaaka » qui leur dit qu’il peut payer 6% ou 4,5%, ils vont accepter ».
Idrissa Seck qui séjournera à la ville sainte de Touba pour dix (10) jours a défini une autre appellation pour le président Macky Sall. Après « Thiouné », c’est maintenant « ngaaka ».

senego

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*