Idy 2019 dévoile les chiffres de la ‘’fraude électorale’’

La coalition « Idy 2019 » a présenté, hier mardi, son Livre blanc de 56 pages intitulé « Élection présidentielle 2019 : Observations saillantes sur un hold-up électoral ». Idrissa Seck et Cie y dévoilent la fraude utilisée le candidat Macky Sall pour remporter l’élection présidentielle du 24 février 2019.

Chiffres à l’appui ! « 155.248 doublons retrouvés dans le fichier… » Terribles révélations de la coalition Idy 2019 sur la ‘’fraude’’ électorale opérée par le régime en place. En effet, selon Idrissa Seck et son équipe, la stratégie de Macky Sall pour remporter la Présidentielle de 2019 est la suivante :

« Nous avons trouvé sur le fichier électoral quelque 155 248 doublons identifiés, c’est-à-dire des électeurs ayant le même numéro », a indiqué Mamadou Diop Decroix, soutenant que cette « fraude » a démarré depuis le référendum du 20 mars 2016.

600 bureaux de vote fictifs à l’étranger Il rajoute : « La pratique de confiscation du pouvoir est partie du référendum de 2016. Ils nous avaient présenté les procès-verbaux de 1 213 bureaux de vote à l’étranger, mais sur le fichier électoral, il n’y en avait que 500. Nous avons pu découvrir que plus de 600 bureaux de vote fictifs ont été établis à l’étranger. Ce qui, en plus d’autres stratégies de vol, a permis de faire gagner le ‘Oui’ sur le ‘Non’».

«Lors de l’élection présidentielle, on nous présente encore 700 et quelques bureaux de vote. Si tout cela était possible, c’est parce que l’administration électorale n’est pas neutre. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avions récusé le Ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye.» « C’est le même modus operandi qui a été utilisé lors de l’élection présidentielle de 2019.

Le fichier a été gonflé », révèle Decroix. 115.232 voix de plus à Dakar, dont 97 672 voix pour Macky Et sur le plan national, nous avons pu constater qu’entre les Législatives de 2017 et la Présidentielle de 2019, un plus de 1 071 000 votants a été enregistré dont 917 000 qui auraient voté pour Macky Sall, alors qu’ils ne veulent pas remettre le fichier électoral à l’opposition, en violant la loi (…)

Expliquant toujours la fraude, il a révélé que des mineurs et des étrangers ont voté lors de cette dernière élection présidentielle pour le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar.

Poursuivant, il indique qu’il y a eu un plus de 115 232 voix de plus à Dakar, dont 97 672 voix pour Macky Sall, soit 85%. « Macky Sall aurait eu 46% s’il n’y avait pas de fraude électorale. Le second tour était acté », a déclaré Mamadou Diop Decroix. Georges Emmanuel NDIAYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*