Imam NDAO Et Ses Co-Inculpés Renvoyés Devant La Chambre Criminelle

Après deux ans d’instruction, le Doyen des juges, Samba SALL, a clos l’information du dossier Imam Alioune Badara NDAO.

Le religieux de Kaolack et tous ses co-inculpés ont été renvoyés en jugement devant la chambre criminelle. Selon nos sources, les avocats ont reçu avis de l’ordonnance de renvoi, hier. Aucun inculpé n’a bénéficié d’un non-lieu, rapportent nos sources qui renseignent que le juge Samba SALL a maintenu les infractions pour lesquelles les accusés ont été écroués. Il s’agit, notamment, des chefs d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, acte de terrorisme, apologie du terrorisme, financement du terrorisme, blanchiment de capitaux dans le cadre d’activités terroristes en bandes organisées et complicité. Imam NDAO devra également répondre du délit de détention d’arme sans autorisation administrative. Car, en juillet dernier, le parquet avait fait un réquisitoire supplétif demandant que ce délit soit retenu contre l’inculpé.

Avec ce renvoi en jugement, les proches des prévenus, qui n’ont cessé de dénoncer la lenteur de la procédure, peuvent pousser un petit ouf de soulagement. Toutefois, la balle est dans le camp du parquet chargé d’enrôler le dossier.

avec Enquête

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*