INAUGURATION DE LA NOUVELLE MATERNITE DE L'HOPITAL PRINCIPAL Le Japon et le Sénégal font face aux défis de la mortalité maternelle et infantile

L’hôpital Principal de Dakar continue sa lancée pour la modernisation et la réhabilitation de ses services. En effet après le bloc opératoire, l’expansion des services d’urgence, c’est au tour du pavillon Saint-Louis abritant la maternité d’être entièrement rénové par le Japon pour un coût global de 665 millions de Cfa. L’inauguration de ce fleuron médical a eu lieu hier sous la présidence de Mor Ngom Ministre directeur de cabinet du président de la République en présence du ministre des Forces Armées et de son excellence l’ambassadeur du Japon, M Hiroshi Fukada.sante_hopital le dantec

La cérémonie a été l’occasion pour le Général Boubacar Wade, directeur général de cette structure sanitaire de situer la nouvelle configuration de la maternité, qui compte désormais 53 lits d’hospitalisation, dans la bataille contre la mortalité maternelle, infantile et néonatale, qui est un axe majeur de la politique de santé de notre pays. Selon lui, depuis 2003, cette structure sanitaire de référence, est en passe de réhabilitation et de rééquipement. C’est dans ce cadre, di-t-il  que « le gouvernement du Japon a financé le projet de réhabilitation de la maternité dont les travaux ont été lancés depuis 2011. Et la réception de ce nouveau cadre va améliorer la fonctionnalité des locaux afin de permettre à la maternité de répondre aux normes internationales » a ajouté le Général Wade qui a rappelé la problématique inquiétante de la mortalité maternelle et infantile.

Ce qui fera dire au ministre Directeur de Cabinet du président de la République que  la rénovation de ce patrimoine historique construit en 1922 va surtout contribuer à l’atteinte des Omd en matière de santé. Par rapport à la situation de la mortalité maternelle sur le continent surtout dans la partie subsaharienne, Mor Ngom fera observer que 01 femme / 12 meurt suite à une grossesse contre 01 femme pour 4000 dans les pays développés. Au Sénégal, les données révélées par les dernières enquêtes ont montré que la mortalité maternelle reste tout de même élevée passant de 434 / 100 000 NV à 392 / 100 000 NV. D’où  selon lui,  « le gouvernement s’est engagé dans la voie de la correction des dysfonctionnements du système avec le maillage du pays en blocs opératoires et une stratégie permettant à moyen terme d’asseoir la couverture médicale universelle seule voie de salue pour notre pays.»

L’ambassadeur du Japon pour sa part s’est réjoui de  la réalisation de ce bâtiment entièrement rénové et  il a soutenu que son pays s’est engagé à collaborer avec le Sénégal pour surmonter les défis des deux gouvernements dans le domaine de la santé. Le diplomate a également axé son intervention sur la dernière conférence de TICAD (programme Afrique Japon) qui s’est tenue récemment dans son pays en présence des chefs d’Etat africains. Une rencontre dont l’ambassadeur a salué la grande contribution du Président Macky Sall et où la santé avait occupé une place importante.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*