Incendie au pavillon 5 de l’Ucad : Les victimes racontent leur calvaire

Ucad, jeudi 18 janvier. Jour de “front”. Entre 13 heures et 15 heures, étudiants en master et policiers s’affrontent. Les premiers réclament leurs bourses ; pour l’essentiel, ils sont armés de pierres. Les seconds comptent sur leurs lacrymogènes.

Maman Diédhiou et ses six colocataires décident de se barricader dans leur chambre. Soudain une grenade fracasse brutalement la baie vitrée de la fenêtre de la pièce n°28 du pavillon 5 (“Mariés”).

La fumée fuse. Les filles suffoquent, paniquent. Elles perdent leur clé en se ruant vers la porte pour se sauver. La chambre prend feu…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*