Intronisé archevêque de Dakar : Benjamin, senior de l’Eglise

monseigneur Benjamin Ndiaye
monseigneur Benjamin Ndiaye
monseigneur Benjamin Ndiaye

Etre au service de son prochain et cultiver l’amour en s’inspirant du Christ. Voilà les conseils du remplaçant du Cardinal Sarr aux nombreux fidèles venus assister ce samedi à son intronisation à la cathédrale de Dakar comme nouvel archevêque de Dakar.

«Laissez-moi vous dire clairement que la seule marque de fabrique pour nous tous dans notre Eglise diocésaine doit être la référence constante à Jésus Christ, l’amour de l’Eglise, et le souci de servir le prochain, surtout le pauvre et le plus petit, dans le don de soi, avec compétence et dévouement à la suite du Christ.» 

C’est en ces termes que le nouvel archevêque de Dakar appelle les fidèles au service de leurs frères et sœurs. Pour ce don de soi pour son prochain à l’image du Christ, monseigneur Benjamin Ndiaye demande aussi  aux chrétiens du Sénégal de se laisser instruire par les textes de la liturgie du jour ou l’évangile qui décrivent la scène émouvante et instructive du côté transpercé de Jésus d’où sont sortis l’eau et le sang.  Reprenant l’encyclique du Pape Benoît XVI qui dit que «Dieu est amour», l’ancien évêque de Kaolack estime que partant de là «on doit maintenant définir ce qu’est l’amour afin qu’à partir de ce regard, le chrétien trouve la route pour vivre et aimer». 

«Le Pape, ajoute-t-il, nous invite à fixer notre regard sur celui qui a été transpercé, reconnaissant le dessein du père qui, mu par l’amour, a envoyé son fils unique dans le monde pour racheter l’homme». 

Le Saint père, dira encore monseigneur Ndiaye, nous indique comment nous pouvons nous-mêmes devenir sources pour les autres en ces termes : «L’homme peut assurément, comme nous le dit le seigneur, devenir une source d’où sortent des fleuves d’eau vive. Mais pour devenir une telle source, il doit lui-même boire toujours à nouveau à la source première et originaire qui est Jésus Christ, du cœur transpercé duquel jaillit l’amour de Dieu», conseille-t-il.

En dehors de cet appel à nous conformer à la vie du Christ, le nouvel archevêque de Dakar invite en outre les fidèles à profiter de la richesse insondable du Christ et de mettre en lumière le mystère tenu caché depuis toujours par Dieu.

Appel missionnaire
Selon l’archevêque, les chrétiens doivent avoir «l’audace de propager la grâce reçue en allant au devant de tout homme pour honorer son droit à l’évangile, que nous ressentions l’annonce de l’évangile comme une nécessité qui nous presse, que nous proclamions la parole à temps et à contretemps avec patience et le souci d’instruire». C’est aussi une invite, rappelle-t-il, faite par le pape François qui demande aux chrétiens de relever le défi de s’enraciner plus profondément dans la foi, dans les cœurs afin qu’elle soit réellement mise en pratique dans la vie.

«Que les fidèles restent enracinés dans l’amour afin de mieux comprendre la profondeur de l’amour du Christ», estime le nouvel archevêque de Dakar qui a prié aussi pour que «notre adoration du père éternel, source et maître de la vie, renforce nos liens spirituels, dans la louange et l’action de grâce, comme dans la prière d’intercession en faveur de l’Eglise et du monde par le Christ». «Que le cœur de Jésus, généreusement ouvert pour le monde, féconde nos existences pour faire porter des fruits en abondance», prie-t-il.

Justin GOMIS

justin@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*