ISSA HAYATOU, PRESIDENT DE LA CAF «LE PAYS HOTE DE LA CAN 2015 SERA CONNU DANS DEUX JOURS»

ISSA HAYATOU Le président de la Confédération Africaine de Football CAF
ISSA HAYATOU Le président de la Confédération Africaine de Football CAF
ISSA HAYATOU Le président de la Confédération Africaine de Football CAF

Le président de la Confédération Africaine de Football a été interviewé dans la nuit du 11 novembre 2014 en direct sur la chaine française, France 24. C’était quelques heures après la fin de la réunion du Comité Exécutif de la Caf tenue au siège de l’institution au Caire en Egypte et au cours de laquelle constat fait de la décision du Maroc de ne pas accueillir la Coupe d’Afrique des Nations du 17 janvier au 8 février 2015. Il a été indiqué dans le communiqué ayant sanctionné les travaux que le nouveau pays hôte sera connu dans quelques jours. «Trois ou quatre», précise le président de la CAF dans cet entretien dont Sud Quotidien  vous livre une transcription intégrale.

Monsieur Hayatou, est-ce que vous avez compris cette décision des autorités marocaines de ne pas accueillir cette Coupe d’Afrique des Nations ?
Non, je ne peux pas comprendre. Parce que comme vous l’avez signalé tout à l’heure, je vous ai entendu,  ça fait quand même un processus assez long. Nous avons été en contact avec la fédération marocaine de football. Moi-même j’ai conduit une délégation au Maroc. Nous avons beaucoup dialogué avec eux pour que la Coupe d’Afrique des Nations, qui est quand même l’épreuve phare, ne puisse pas être reportée. Parce qu’il y va de la crédibilité de la Confédération.
Ils ont naturellement dit qu’il y avait des raisons d’ébola. Mais quand on voit aussi que le Maroc est en train d’organiser le championnat du monde des clubs, 25 jours seulement avant la CAN, vous comprenez que c’est un argument qui est vite effacé. Tout ceci nous a amené à prendre cette décision. Je comprends parfaitement la position de la Confédération Africaine de Football. Il fallait absolument finir ce bras de fer avec la Fédération royale marocaine de football.
Président, effectivement la Coupe d’Afrique des Nations c’est l’épreuve phare sur le continent, est-ce que le report que demandait le Maroc était totalement impossible à accepter ?
C’est impossible pour des raisons que vous connaissez. Nous sommes en Afrique, nous connaissons notre continent mieux que quiconque. Une fois qu’on reporte cette épreuve-là maintenant c’est tout le monde qui va s’engouffrer dans le report. Finalement nous ne serons plus crédibles, nous ne pourrons plus organiser quoique ce soit. On va heurter nos sponsors, on va heurter nos partenaires. C’est tout le monde qui dira on n’est pas prêt, on est ceci on est cela. Finalement, c’est la CAF qui va payer les pots cassés.
C’est ce que j’ai dit aux Marocains. Nous ne pouvons pas signer notre arrêt de mort. Parce que si nous reportons cette compétition, ça va être vraiment quelque chose de mortel pour le football africain.
Or, nous avons pendant 57 ans bâtis patiemment cette maison qui aujourd’hui fait la fierté de tous les Africains. Ils ont cette fête tous les deux ans, il n’est pas question de laisser à qui que ce soit la possibilité de détruire cette œuvre que nous avons patiemment élaborée.
Effectivement depuis 1957, jamais une CAN n’a été annulée, ni reportée, malgré les problèmes géopolitiques que le continent a pu connaître. Alors ce soir, on sait que le Maroc n’organisera pas la Coupe d’Afrique des Nations.
Président, en revanche les joueurs qui disputent les éliminatoires se demandent désormais où est-ce qu’ils vont pouvoir jouer cette Coupe d’Afrique des Nations? Qu’est-ce qu’on peut leur répondre d’ores et déjà ?
Tout ce que je peux leur dire c’est qu’ils la joueront quelque part. Pour le moment dans notre communiqué nous vous avons annoncé qu’on a eu quelques sollicitations de fédérations africaines. C’est arrivé hier (lundi 10 novembre 2014, ndlr), nous n’avons pas eu le temps matériel d’entrer en contact avec ces responsables de fédérations pour essayer de définir les contours de cette organisation. Par conséquent, je ne peux pas vous dire où elle va se jouer. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’elle aura lieu.
Vous confirmez donc qu’elle aura bien lieu aux dates annoncées précédemment, c’est à partir du 17 janvier jusqu’au 8 février ?
C’est ce qu’on a dit dans notre communiqué que la Coupe d’Afrique des Nations doit absolument avoir lieu entre le 17 janvier et le 8 février pour des raisons que vous connaissez. Il y a pas mal de raisons qui nous ont amenés à ne pas changer de date. Vous savez, on a un problème avec les clubs français qui ne pourront pas libérer nos joueurs si nous déplaçons cette Coupe d’Afrique des Nations à cette période…
Et ça ne sera pas une co-organisation président ? Deux pays organisateurs ou un seul pays organisateur ?
N’anticipez pas ! Attendez deux, trois jours. Vous avez attendu un mois. Le feuilleton a duré un mois. Il reste que 3-4 jours ne soyez pas pressés.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*