Italie : Manifestations à Florence après le meurtre d’un vendeur sénégalais

FLORENCE, Italie (Reuters) – Un demi-millier de personnes, des immigrés africains et des Italiens, ont manifesté mardi dans le centre de Florence pour dénoncer le racisme, après la mort d’un vendeur de rue sénégalais abattu de six balles à bout portant par un Italien.

La police exclut apparemment l’hypothèse d’un crime raciste.
Une précédente manifestation lundi soir, quelques heures après le meurtre, avait rassemblé des dizaines d’immigrés africains.
Les enquêteurs ont déclaré que le tireur, Roberto Pirrone, qui a été arrêté, était dépressif et suicidaire.
L’homme, qui avait un permis de port d’arme pour le tir sportif, a tiré sur Idy Dienec, 54 ans, qui vendait des sacs, des parapluies et d’autres babioles sur un pont de la ville.
Idy Dienec vivait en toute légalité en Italie depuis plusieurs années.La manifestation de mardi s’est tenue sur le pont où s’est produit le meurtre. Une centaine de manifestants ont tenté de défier les forces de l’ordre en tenue anti-émeute mais il n’y a pas eu d’incidents.
Présent sur place, le maire de la ville, Dario Nardella, a lancé un appel au calme, tout comme l’ont fait les représentants de la communauté sénégalaise vivant à Florence.
Le meurtre s’est produit au lendemain des élections législatives qui ont vu le Mouvement 5 Etoiles (M5S) antisystème et la Ligue, parti anti-européen et hostile à l’immigration, s’imposer comme les deux principales formations politiques du pays.
Le chef de la Ligue, Matteo Salvini, a été la cible des protestataires mardi, certains criant “Salvini vaffanculo” (Salvini, va te faire foutre).
L’économiste en chef de la Ligue, Claudio Borghi, a assuré mardi que son parti n’était pas raciste, notant qu’un immigré nigérian, Toni Iwobi, avait été élu sénateur sur la liste de la formation d’extrême droite dimanche.
“J’aimerais souligner que le premier sénateur noir dans l’histoire de la République italienne est l’un des nôtres”, a-t-il dit à Reuters.
Toni Iwobi milite dans les rangs de la Ligue (du Nord) depuis 25 ans et en est actuellement le porte-parole pour les questions d’immigration.
Plus de 600.000 migrants sont arrivés en Italie ces quatre dernières années après avoir traversé la Méditerranée au péril de leur vie.
(Silvia Ognibene, Guy Kerivel et Gilles Trequesser pour le service français, édité par Tangi Salaün)

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*