“J’ai tué mais je n’ai jamais violé”, révèle le deuxième tueur de la militante de Pastef

Le second charretier, Saliou Boye, impliqué dans le meurtre de Mariama Sagna a été arrêté lundi par les éléments de la Brigades de recherches de Tambacounda.
Mariama Sagna, militante de Pastef et âgée d’une trentaine d’années, a été violée et étranglée dans sa chambre, le 6 octobre dernier, à 21 heures aux Parcelles assainies de Keur Massar, unité 4, après un meeting organisé par son parti.
L’un des charretiers, mis en cause, Ousseynou Diop, a été mis aux arrêts ainsi que Fatou Bintou Thiam, mère du second suspect, et Khadim Guèye son ami.
Un autre charretier, Saliou Boye, était en fuite.
« Ce dernier, recherché depuis le jour des faits, était en fuite pour tenter de sortir du territoire national. Les investigations menées par les unités de Gendarmerie ont permis de le localiser à Tambacounda où il a été finalement appréhendé ce lundi 15 octobre 2018 à 17 heures au quartier Plateau au garage de Kothiary », note la gendarmerie nationale.
Une fouille-perquisition a permis aux gendarmes de mettre la main sur deux (02) sacs de voyage remplis de vêtements et un téléphone portable de marque TECNO que le mis en cause a présenté comme appartenant à la victime Mariama Sagna.
Lors de son interrogatoire, il a avoué être coauteur du meurtre mais nie avoir participé au viol. Transféré à Dakar, il va incessamment rejoindre les autres mis en cause en prison.

In the Spotlight

Tshisékédi promet «un Congo» sans «haine» ni «division»

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Félix Tshisékédi, peu après avoir été déclaré par la Cour constitutionnelle nouveau président de la République démocratique du Congo (RDC), a adressé ses remerciements à l’ensemble de ses compatriotes, leur assurant sa volonté de bâtir [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*