Jérusalem : L’ONU Condamne À Une Large Majorité La Décision De Donald Trump

Donald Trump est à nouveau isolé sur la scène internationale.

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté à une large majorité, jeudi 21 décembre, une résolution condamnant la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d’Israël. Sur les 193 pays membres, 128 ont voté pour cette résolution. 

Neuf pays (Etats-Unis, Israël, Guatemala, Honduras, Togo, Micronésie, Nauru, Palaos et îles Marshall) ont voté contre ce texte qui répond à une initiative des Palestiniens. Signe que les menaces et pressions de Washington semblent avoir pesé : 35 Etats se sont abstenus et 21 n’ont pas pris part au scrutin.

Ce vote n’est pas contraignant et l’administration américaine a fait savoir qu’elle ne changerait pas d’avis. « Les Etats-Unis se souviendront de cette journée qui les a vus cloués au pilori devant l’Assemblée générale pour le seul fait d’exercer notre droit de pays souverain », a déclaré l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, avant le scrutin.

« Nous nous en souviendrons quand on nous demandera encore une fois de verser la plus importante contribution » financière à l’ONU, a-t-elle lancé, menaçant à nouveau de « mieux dépenser »l’argent des Américains à l’avenir.

« Une insulte que nous n’oublierons pas »

Lundi, déjà, lors d’un vote du Conseil de sécurité, les Etats-Unis avaient proféré les mêmes menaces. « C’est une insulte que nous n’oublierons pas », avait averti, l’œil noir, Nikki Haley devant ses quatorze partenaires du Conseil, dont ses alliés européens, qui avaient unanimement approuvé la condamnation de la décision américaine.

Donald Trump avait lui aussi exprimé son courroux, mercredi. « Ils prennent des centaines de millions de dollars et même des milliards de dollars et, ensuite, ils votent contre nous », avait tempêté le président américain.

Les Palestiniens, eux, se sont félicités du vote de l’Assemblée générale. « Cette décision réaffirme que la juste cause des Palestiniens bénéficie du soutien du droit international (…) Nous allons poursuivre nos efforts à l’ONU et dans d’autres forums internationaux pour mettre fin à l’occupation [israélienne] et créer un État palestinien avec comme capitale Jérusalem-Est », a affirmé le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas.

Francetvinfo

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*