Jugé pour trouble à l’audience : Bachir Diawara relaxé

Bachir Diawara ancien chef de cabinet de Karim Wade

L’ancien chef de cabinet de Karim Wade a été libéré hier. Bachir Diawara avait passé la nuit du mercredi à jeudi à Rebeuss pour trouble à l’audience.

Bachir Diawara l’a échappé belle. La Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) l’a relaxé purement et simplement hier. Le responsable du Parti démocratique sénégalais (Pds) avait été arrêté mercredi pour trouble à l’audience. La défense a estimé que l’incident s’est produit après la suspension d’audience.

Et les témoignages des gendarmes l’ont confirmé. En effet, les débats ont concordé sur le fait que l’ancien chef de cabinet de Karim Wade a agi alors que le président de la Cour avait déjà décrété la suspension de l’audience. Ce qui vraisemblablement a convaincu Henri Grégoire Diop et Cie qui ont décidé de mettre fin à toute poursuite contre le mis en cause.

Bachir Diawara recouvre ainsi la liberté après avoir passé la nuit à Rebeuss. A l’annonce du verdict, une clameur a envahi la salle 4 du Palais de justice en signe de victoire. Ses conseils ont estimé que le «trouble à l’audience» est «cousu de fil blanc». Pour Me Ciré Clédor Ly, le trouble n’est constitué que si l’audience est en cours.

«Nous sommes en face d’un dossier vide. Je demande évidemment à la Cour de renvoyer Bachir Diawara des fins de la poursuite, sans peine ni dépens», avait auparavant sollicité l’avocat.

Le procureur spécial adjoint avait demandé à la Cour de tenir compte des déclarations des gendarmes cités en qualité de témoins et avait requis 6 mois de prison ferme contre le prévenu Bachir Diawara.

  • Écrit par  Cheikh Bamba DIAGNE

cbdiagne@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*