KAOLACK/ CONFRONTATION AU SEIN DES BASES SOCIALISTES Birame Ndeck Ndiaye rappelé à l’ordre

Birame Ndeck NdiayeL’assemblée générale de quartier qui marquait le retour à la base de Moussa TAYE, responsable socialiste, membre fondateur de la vision socialiste, n’a pas été de tout repos pour le directeur du centre régional des œuvres universitaires de St Louis (Crous) et responsable à la coordination de Kaolack , Birame Ndeck Ndiaye.

Ce dernier à qui on reproche d’avoir engagé depuis plusieurs mois un combat en faveur d’une alternance générationnelle et d’un leadership qu’il veut lui-même s’offrir dans la commune de Kaolack, s’est finalement heurté à la quasi-totalité des responsables de la coordination. Même si l’on refuse encore de croire la version selon laquelle 12 sections sur les 14 lui ont toutes tourné le dos, il est toutefois constaté que tous les responsables qui forment aujourd’hui l’organe central du Ps dans la commune de Kaolack se sont érigés en boucliers pour empêcher l’évolution de ce courant que Biram Ndeck Ndiaye cherche à faire prospérer.

Ainsi, l’assemblée générale a été l’occasion de minimiser devant les militants la nature des heurts qui minent le parti et la discipline qui doit animer toute personne y adhérant. Autrement dit, « accepter de ne pas être une menace pour le reste des camarades, et cela, quelle que soit la nature des ambitions et des intérêts qui animent l’individu ». Revenant ainsi sur cette question précise, le responsable Moussa Taye, après un bref envol sur les raisons de son retour à la base a réfuté toute crise existant aujourd’hui au sein de la coordination socialiste de Kaolack. Il a plutôt parlé d’une contradiction qui ferait l’objet de négociations internes pour être vite dissuadée.

« Le parti socialiste est toujours doté d’un agenda politique cohérent pour le déroulement de ses activités et le renouvellement de ses bases. Ses responsables ont aussi les moyens de s’entendre et ils s’entendront certainement. Mais cela ne m’empêche pas de lancer un appel solennel aux militants pour une retrouvaille de toute la famille socialiste afin de réussir toutes les étapes du processus électoral de 2014 ».

Est-il venu sur invitation des responsables qui veulent coûte que coûte trouver un challenger qu’ils peuvent placer en arrière plan afin de mieux aller à l’assaut de Birame Ndeck Ndiaye ? En tout cas, rien n’infirme et ne confirme cette hypothèse pour l’instant.

Pour une première apparition sur le terrain politique local, le fondateur de Vision socialiste a surtout fait montre d’une image contraire en invitant ses camarades au travail. L’essentiel est aujourd’hui orienté vers les prochaines élections locales où le parti socialiste aura besoin d’une ouverture à tous les niveaux et d’une large massification de ses bases.

Abdoulaye FALL Sudonline

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*