KAOLACK / TROU DE 419 MILLIONS A LA «COPEOL» EX «NOVASEN» Le Directeur régional placé en garde-à-vue

JUGELe directeur régional de la compagnie d’exploitation des oléagineuses « Copeol » de Kaolack, ancienne « Novansen », Hippolyte Huchard, et quatre  de ses collaborateurs (Alphonse Thiaré,  Alassane Gaye, Amadou Diallo, et Fine Diouf) sont placés depuis avant-hier ; mardi 17 septembre, en garde-à-vue au commissariat de police de Ndorong. Ils ont été interpellés pour détournement de fonds d’un montant de 419 Millions de francs Cfa qui devaient servir à l’achat des matières premières pour leur entreprise, renseignent des sources proches de l’enquête.

Ces mêmes sources révèlent aussi la disparition de 17 autres millions de FrsCfa du fait du nommé Rawane Ndoye qui gérait la succursale de la compagnie, sise à Kaolack. Il a été cueilli quelques heures après la première bande pour avoir lui aussi dérobé les financements destinés à l’achat des graines.

Même si dans cette affaire les enquêteurs refusent encore de rentrer dans les détails, il est toutefois révélé que les mis en cause sont présentement inculpés pour faux et usage de faux. Il leur est en  reproché de procéder frauduleusement au dédoublement des factures d’entrée de stocks, autrement dit, présenter des factures de paiement de stocks d’arachide que l’usine avait déjà honorée pour ensuite se saisir frauduleusement d’importantes sommes d’argent.

Nos sources poursuivent cependant que les personnes interpellées dans cette affaire opéraient à travers le compte bancaire de Fanding Ndiaye, un dignitaire, habitant le village de Fanden Mboudaï, situé dans la communauté rurale de Keur Baka. Cette personne qui a été interrogée à son tour par la police a réfuté toute implication dans cette affaire. La seule chose qu’elle a reconnu devant les enquêteurs, c’est de n’avoir livré à la compagnie « Copéol » que quatre chargements d’arachide en coque cette année.

Apparemment une quantité encore loin de correspondre au montant de l’argent disparu des caisses de ladite compagnie. Il faut dire que cette affaire est l’objet de toutes les spéculations dans la région de Kaolack. Depuis les évènements des années 70 qui ont été sanctionnés par le détournement des centaines de millions de Frs à l’office national de coopération et d’assistance pour le développement (Oncad), la plupart des personnes rencontrées hier à l’intérieur et aux alentours de l’usine disent n’avoir jamais assisté à un tel scandale financier.

En tout cas ce qu’il convient surtout de retenir, est que depuis la cession de la Novansen à un nouveau repreneur qui est la compagnie d’exploitation des oléagineuses (Copeol), le contrôle au sein de l’entreprise est devenu de plus en plus régulier et strict. Et toujours dans le cadre de ces mêmes opérations devenues aujourd’hui une routine à la « Copeol », les désormais patrons de l’usine ont empêché l’exportation frauduleuse de plusieurs tonnes d’arachide qui devaient être vendues à l’extérieur.

Abdoulaye FALL

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*