Karim Wade est le prisonnier politique de l’Année…Honte à l’Etat

macky-karim-monarque-prisonnierAdieu 2014 ! Depuis quelques heures, le monde a célébré une nouvelle année. Si pour l’occasion les sénégalais ont prié pour ne plus vivre les cauchemars du régime de Macky,
dans tous les coins et recoins du Sénégal, les populations racontent comment le manque d’argent a freiné leurs ardeurs pour fêter la Saint-Sylvestre.
Karim s’impatiente d’une liberté pour briller sur la scène politique.
Du côté paternel et familial, le cœur du fils de Viviane n’est pas trop à la fête car il aurait préféré passer le réveillon avec ses filles orphelines de mère qu’il n’a pas vues depuis deux ans.
Depuis deux ans, aux yeux de l’opinion, l’emprisonnement de Karim Wade n’a rien changé dans la cité : cherté des denrées de premières nécessités, coupures d’eau et d’électricité, chômage, pénurie d’argent, insécurité, grèves, » tuent » les sénégalais. Une justice à deux vitesses, voilà ce que semble être la traque des biens mal acquis. Aujourd’hui et plus que jamais l’emprisonnement de Karim est devenue une patate chaude entre les mains de Macky qui sait plus quoi en faire.
C’est aberrant, honteux et injuste d’avoir incarcéré le fils de Viviane sans pouvoir démontrer ou montrer un seul franc qu’il aurait » volé »
Quelle honte !!! Le pouvoir cherche toujours à débusquer ses soit-disant richesses illicites en s’accrochant sur les bijoux de sa défunte femme.
L’incarcération de Karim ressemble à une prise d’otage et le poltron du palais est en train de faire de lui son potentiel et principal challenger lors des joutes présidentielles de 2017. Pour preuve, le désamour qui s’est installé déjà avec la gabegie des nouvelles autorités profite à Karim.
Sous le règne de son père, c’est tout un système de prédation qui avait été mis en place, système dans lequel tous les fils de Wade ont joué leur partition dont Macky. Des Ministres et hommes d’affaires aujourd’hui proches des nouvelles autorités en ont également largement profité.
Alors que l’on croyait avoir affaire avec un l’Etat, les observateurs sérieux sont déçus. Le tribunal patauge dans les eaux troubles et peine à relâcher Karim qui hante le sommeil du monarque de la dynastie Faye-Sall qui est au palais.
Toujours est-il que, l’objectif recherché, était d’acculer le fils de l’ancien président, de le traiter d’enragé, de le diaboliser aux yeux de l’opinion.
Le but de la manœuvre était visible et comprise depuis le début. Elle consistait dès les premières heures de l’alternance, de mettre fin aux ambitions politiques du fils de Wade.

Sidy Niang pour xibaaru.com

In the Spotlight

LA NOUVELLE VAGUE FRANÇAISE À L’ASSAUT DE L’AFRIQUE

by bishba in CONTRIBUTION 0

De la star Hervé Renard au novice Corentin Martins, d’Alain Giresse à Sébastien Migné, huit entraîneurs français, dont une moitié de bizuths, dirigeront une sélection lors de la Coupe d’Afrique des nations.Un phénomène d’une ampleur [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*