Kenya : 28 passagers d’un bus exécutés à la frontière somalienne

arton44172-a3340Un bus a été attaqué, ce samedi matin, dans le nord-est du Kenya, près de la frontière avec la Somalie, par des hommes armés soupçonnés d’être des islamistes shebab, tuant 28 personnes identifiées comme non-musulmanes.

Nouvelle attaque sanglante au Kenya où un bus a été attaqué, ce samedi matin, dans le nord-est du pays, près de la frontière avec la Somalie. L’attaque a été perpétrée par des hommes armés soupçonnés d’être des islamistes shebab, et qui ont tué 28 personnes identifiées comme non-musulmanes.

L’annonce a été faite par le chef de la police du département de Mandera, Noah Mwavinda, indiquant qu’il soupçonne des islamistes shebab, groupe d’insurgés somaliens liés à Al-Qaïda, d’être à l’origine de ce carnage. « Je peux confirmer que 28 voyageurs innocents ont été brutalement tués par les shebab (…). Il y avait environ 60 passagers dans le bus, les miliciens lui ont tendu une embuscade à environ huit kilomètres de la sortie de Mandera, ville frontalière avec la Somalie », a indiqué Noah Mwavinda.

Le chef de la police du département de Mandera a précisé que les assaillants ont contraint les passagers à descendre et ont séparé ceux identifiés comme non-musulmans. Ils sont remontés dans le bus avec ces derniers pour quitter la zone, mais le bus s’est embourbé. Ils ont donc exécuté leurs prisonniers avant de s’échapper en passant en Somalie.

De son côté, après l’arrivée d’équipes sur les lieux de l’attaque, la Croix-Rouge kényane a confirmé le bilan sur Twitter.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*