KEUR NGANDA – Les minutes de l’audience du Khalife à Serigne Assane Mbacké

Serigne Assane MbackeSerigne Assane Mbacké et sa délégation n’oublieront pas de sitôt l’audience que le Khalife général des Mourides leur a accordée avant-hier.

La «gloire» n’aura duré que le temps d’une demi-journée. D’une après-midi mouvementée, avec la chaleur d’un accueil bien préparé. Porté en triomphe comme un héros le samedi après son élargissement de la prison de Diourbel, Serigne Assane Mbacké a été presque anonyme à la résidence du Khalife général des Mourides, avant-hier dimanche. C’est une humiliation que Serigne Assane a subie, avec sa délégation. Accompagné de Serigne Abdou Khoudoss Mbacké Ibn Serigne Modou Faty Khary, coordonnateur du mouvement des jeunes marabouts pour la défense des intérêts de Serigne Assane Mbacké, Serigne Abdou Lahat Mbacké Ibn Serigne Omar Mbacké, l’ancien détenu a débarqué à Keur Nganda, vers 18 heures trente minutes, sous une pluie battante. Les jeunes Mbacké-Mbacké sont installés dans le salon.

«Vous n’avez pas le sens de l’honneur»

Soudain, l’ambiance change. A peine le chambellan, Cheikh Ndiaye, a-t-il soufflé à l’oreille du Khalife la présence de la délégation de Serigne Assane Mbacké que Serigne Cheikh Sidy Mokhtar se tourne vers ses «hôtes». Et c’est pour les tancer. «Quand j’ai eu vent de vos multiples agissements, j’avais hâte de vous rencontrer. Vous m’avez désagréablement surpris. Vous m’avez déçu. Je pensais que vous alliez être les garants de l’ordre que je veux instaurer à Touba. Mais je me suis rendu compte que vous êtes les premiers à violer les règles que j’ai édictées dans cette ville pour la sauvegarde de son statut, purement religieux.» Loin de terminer ses remontrances, le Khalife enchaîne : «Amoulène been jom (vous n’avez pas le sens de l’honneur)».

«Je ne veux plus que mon nom soit mêlé à la politique»

Dévisageant Serigne Assane Mbacké, Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké l’apostrophe en ces termes : «Toi Assane Mbacké, j’ai même appris que tu n’es pas disposé à respecter les directives des autorités judiciaires  concernant ton élargissement de prison. C’est un comportement indigne de ta part et qui ne t’honore pas.» Après les remontrances, le Khalife formule des mises en garde très sérieuses : «La précision que je tenais à faire à votre endroit et qui sera d’ailleurs la dernière, est que je ne veux plus que mon nom soit mêlé aux affaires politiques. Je l’ai dit et répété. Dorénavant, si vous vous entêtez à le faire…»

L’affaire du pli confidentiel que Karim Wade aurait envoyé au Khalife, s’est également invitée à la rencontre. Sur ce point, le Khalife n’a pas caché son amertume après la diffusion de cette information. «Leep  ay kacc laa (c’est un tissu de mensonges)», tranche Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké. Le chef de la délégation, Serigne Abdou Khoudoss Mbacké, ibn Serigne Modou Faty Khary, ne pouvant plus supporter cette humiliation, a tenté de débiter quelques mots, mais le Khalife ne lui en laissera pas le loisir. La scène s’est déroulée devant le porte-parole, Cheikh Thioro Bassirou Mbacké et du fils du Khalife, Cheikh Bara Maty Léye Mbacké. D’ailleurs, face à la vive colère du Khalife, les hôtes ont été priés de quitter les lieux. Les jeunes Mbacké-Mbacké ne se feront pas prier pour s’exécuter. Accroché par L’Observateur, le coordonnateur du mouvement des marabouts souteneurs de Serigne Assane Mbacké a essayé de nuancer, en s’efforçant de ne pas parler d’humiliation. Il reconnaît cependant que le Khalife leur a demandé de ne plus utiliser son nom dans le cadre de leurs activités politiques et qu’ils s’y conformeront. «Nous sommes surpris de la tournure  de notre ziar auprès de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. La rencontre a été un succès, le khalife nous a félicités, avant de formuler des prières pour nous», fait savoir Serigne Abdou Khoudoss Mbacké.

ABDOULAYE BAMBA SALL

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*